Aïoli

manifeste du survivalisme familial2 Aïoli

<< retourner à la page Cuisine et Vie

AÏOLI
Aïoli, quand tu nous séduis !…
Nous adorons l’aïoli : c’est une véritable fête quand nous nous lançons dans la réalisation de cette préparation à base d’ail, d’huile, d’un jaune d’œuf et de… enfin, je vous laisse découvrir plus loin ma recette d’aïoli.

aïoli maison

aïoli maison

Au début de nos pérégrinations culinaires, avec mon époux, nous souhaitions réaliser des plats traditionnels, selon les méthodes des anciens. Donc, lorsque mémé a conseillé de réaliser l’aïoli à la main, c’est à dire avec un ensemble pilon mortier tout droit sorti des campagnes espagnoles, nous avons dit ‘OK’. Quelle ne fut pas notre surprise en découvrant la complexité de la chose : il faut du courage et des muscles pour broyer d’abord les gousses d’ail, l’œuf et la pomme de terre cuite à l’eau, mais ensuite, il faut de la persévérance pour ‘faire monter la mayonnaise’, selon notre bonne vieille expression française, en continuant à tourner énergétiquement tout en ajoutant progressivement l’huile d’olive. C’est qu’elle se mérite cette aïoli, mais elle est tellement bonne !… bien sûr, vous comprendrez qu’une préparation qui demande autant d’abnégation n’est pas coutume.
Alors je me suis mise en tête de trouver une méthode plus moderne, si ce n’est plus humaine, disons plus facile pour préparer ce délice culinaire qui donne une rude haleine défensive contre les vampires. Mon petit robot ménager avec ses deux fouets pour mayonnaise et blanc en neige nous a rendu un fier service : du coup, on mange plus souvent de l’aïoli !…
Au passage, j’ai aussi modifié un peu la recette de l’aïoli traditionnelle, vous verrez, c’est sensationnel !…

Pour un bol d’aïoli à ma façon, il vous faut :
– un jaune d’œuf bien frais (veillez à ce que ce soit des poules élevées en plein air)
– une moyenne pomme de terre cuite à l’eau, refroidie et épluchée
– une cuillère à soupe d’ail en poudre (ou plus suivant votre goût), ou deux gousses d’ail écrasées
– une grosse cuillère à soupe de moutarde forte (ou mi forte pour les enfants)
– une petite cuillère à café de moutarde à l’ancienne
– une pincée de sel, de poivre
– de l’huile d’olive et de l’huile de colza, dans la même proportion (bio)
– une pincée de paprika.
Pour une aïoli traditionnelle, il vous suffit de retirer de la liste précédente : la moutarde, l’huile de colza, le paprika.
Dans un bol rond aux bords assez hauts pour que le robot batteur ne vous retapisse pas toute la cuisine de crépi d’aïoli (ça ne fait pas vraiment bon effet, croyez en mon expérience…), commencez par mélanger à la cuillère : la pomme de terre, le jaune d’œufs, l’ail, la moutarde, sel, poivre et paprika.
Ensuite, à l’aide de votre fier robot ménager, attelez vous à réaliser une magnifique aïoli : incorporez lentement, tout en continuant à remuer au batteur, les huiles. Arrêtez lorsque votre aïoli a la consistance souhaitée.

Pour accompagner notre aïoli, nous aimons à lui joindre : pommes de terre et carottes cuites à l’eau, blancs de poulet grillés, poissons cuits à l’eau (avec juste un bouquet garni de thym, laurier et vert de poireau), différents bâtonnets de légumes crus, tomates, sans oublier un simple et délicieux morceaux de pain complet bio : vous verrez, votre aïoli vous emmènera au septième ciel. Alors, bon voyage gastronomique !…

Simple à réaliser, absolument succulente, votre aïoli ravira tous les gourmets de vos tablées festives.

>> A LIRE AUSSI
Envie de plus de recettes espagnoles, laissez vous tenter :
potage espagnol : divin
– les surprenantes gachas migas
Paella : fameuse et indétrônable paella espagnole
tortilla : omelette de pomme de terre
recettes espagnoles à base de concombre : salade de concombre, gaspacho de concombre
chausson enpanadilla aubergine, thon, fromage.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu