Coup de fatigue après les repas

manifeste du survivalisme familial2 Coup de fatigue après les repas

<< retourner à la page Développement personnel

Afin de ne pas connaître le fameux ‘coup de pompe’ après les repas, mieux vaut séparer les aliments qui ne demandent pas le même pH pour être digérés :
– les viandes demandent un pH acide
– les féculents demandent un pH basique.
On comprend donc la difficulté pour le système digestif de digérer les deux aliments ensemble : conclusion, l’organisme sur-sollicité accuse un coup de fatigue qui peut aller jusqu’à l’envie irrésistible de somnoler, voire de faire la sieste.

Donc, pour ne pas avoir ce fâcheux coup de fatigue, séparons l’apport en viande et en féculent : n’associons pas les deux au même repas.
A la maison, depuis que nous faisons attention à ces associations, nous sommes en forme et efficaces même en début d’après-midi.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu