Entrainement cérébral : chasser l'habitude, pratiquer des exercices

manifeste du survivalisme familial2 Entrainement cérébral : chasser lhabitude, pratiquer des exercices

<< retourner page Développement personnel

DEVELOPPEMENT PERSONNEL : L’ENTRAINEMENT CEREBRAL, CHASSER LES HABITUDES, PRATIQUER DES EXERCICES
Nous vieillissons. Tous. Nos capacités cérébrales ont tendance à diminuer avec l’âge. Mais cela n’est pas une fatalité contre laquelle on ne peut rien faire. Vous avez le choix de pratiquer un entraînement cérébral qui musclera votre cerveau. Explications sur Terre-nouvelle.fr.


Entraînement cérébral du Docteur Kawashima niveau 1


Entraînement cérébral du Docteur Kawashima niveau 2


Cérébrale Académie

  • Entraînement cérébral : une habitude contre l’habitude

Le cerveau a besoin d’exercice. Lorsque vous ne pratiquez qu’exclusivement des tâches déjà bien connues, votre cerveau n’a plus besoin de réfléchir, d’imaginer, de créer de nouvelles solutions. Il s’encroûte.
N’hésitez pas à adopter cette nouvelle habitude : chassez vos habitudes. En clair, bousculez vos pratiques ultra-rodées et lancez vous dans l’inconnu. Et ce le plus régulièrement possible.
Par exemple :
– choisissez de nouveau chemin pour vous rendre à un endroit connu
– lancez vous dans l’étude d’une nouvelle discipline, avec sérieux et mémorisation
– ne râlez pas si votre ancien ordinateur tombe en panne et que vous devez vous habituer à de nouvelles versions de vos logiciels préférés : profitez en pour forcer votre cerveau à chercher, à apprendre de nouvelles pratiques
– n’hésitez pas à adresser la parole à de nouvelles personnes qui vous feront découvrir des choses jusqu’alors inconnues (découvrez avec intérêt leur métier, leur passion,…)
– bref, lancez votre cerveau dans la découverte systématique de la nouveauté.

  • Entraînement cérébral : pratiquer des exercices

Comment combattre le vieillissement cérébral? Comment faire travailler son cerveau? En pratiquant des exercices volontaires.
Rien ne vaut quelques bons exercices cérébraux pour rafraîchir les capacités encroûtées de son cerveau.
Certains pratiques les mots croisés, le sodoku.
N’hésitez pas à faire des calculs mentaux le plus souvent possible. Faites aussi l’effort d’écrire. Cela semble risible mais certains peuvent passer des jours sans poser un mot sur le papier ou sur l’ordinateur : faire des phrases et exprimer ses idées force le cerveau à structurer sa pensée. Pourquoi ne pas vous lancer dans l’écriture d’un blog ;-) .

J’aime jouer à deux avec mon mari, avec de bons petits jeux de réflexion, ou même jouer entre amis pour de belles parties de rigolade.

Lorsque mon fils a une récitation à apprendre, je fais l’effort de la mémoriser en même temps que lui. C’est plus facile pour le faire répéter et ça lui montre qu’au fond c’est possible de retenir sa récitation.

Sinon, j’aime à me lancer quelques défis sur la Nitendo DS de mes enfants. Avec l’entraînement cérébral du Docteur Kawashima ou les exercices de la Cérébrale Académie, c’est idéal pour une bonne séance de dé-encroûtage cérébral. J’ai même réussi à obtenir un âge cérébral de 21 ans avec le premier jeu d’entraînement cérébral du Docteur Kawashima et 22 ans avec le deuxième jeu.
Je vous mets ci-joint des liens directs vers Amazon.

Un autre bon moyen de faire fonctionner utilement son cerveau consiste à faire des revues de presse croisées avec votre conjoint : chacun parcourt ses médias attitrés et restitue à l’autre, au moment du repas ou en fin de journée, un compte rendu exhaustif des données rencontrées. C’est un très bon exercice pour le cerveau de devoir organiser l’information reçue pour pouvoir la retranscrire au plus juste quelques heures plus tard. En plus, c’est vraiment très pratique pour se tenir informé sans avoir trop de médias à couvrir tous les jours.

Si vous avez d’autres idées, d’autres pratiques pour un bon entraînement cérébral, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaires. D’avance, merci.

A tous les lecteurs de Terre nouvelle, portez vous bien.

>> A LIRE AUSSI
quasi végétarien : ne manger que les animaux que l’on tue soi-même
sortir de la Rat race : un objectif noble
hypnose ericksonienne et audiocaments
– viande : limiter la consommation de viande.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu