Vivre sans télé : libération, liberté

manifeste du survivalisme familial2 Vivre sans télé : libération, liberté

VIVRE SANS TELE : LIBERATION ET LIBERTE

Vidéothèque

Vidéothèque

Vivre sans télé afin de ne plus accepter passivement la soumission aux publicités, mais aussi de façon à être acteur et actif dans le choix de ses loisirs, de sa culture, voilà un challenge intéressant.
C’était à la fin de l’année 2003. Notre fils avait tout juste un an. Il commençait à regarder les émissions de télévision pour enfants. La télévision ne tournait quasiment que pour ses dessins animés, quelques émissions de cuisine, de rares reportages et quelques films. Notre bout de choux s’intéressait à des dessins animés qui nous paraissaient d’ailleurs bien conçus. Mais voilà que mon cœur fit un bond dans ma poitrine quand j’ai réalisé qu’il était, entre deux petits dessins animés, abreuvé d’une multitude de publicités visant à lui donner envie d’un montagne de jouets et gadgets, période de noël oblige. Horreur !…
Avec mon mari, nous n’avons pas hésité : nous avons arrêté net notre abonnement à la télé par satellite.
Nous n’avons pas pour autant jeté notre télévision : elle a aujourd’hui 15 ans (un vieux modèle à tube à électrons) et est fière de projeter des films pour toute la famille.
En effet, nous avons opté pour une sélection personnelle et voulue de nos moments vidéo : des films, reportages et dessins animés que nous achetons soit sous forme de DVD (offres intéressantes de cdiscount, priceminister ou ebay) ou de cassettes vidéo achetées dans les vides greniers. Il est vrai que grands nombres des personnes qui viennent chez nous sont époustouflées par le nombre de films que nous avons et notamment en cassettes vidéo. Cependant, lorsque l’on sait qu’en vide greniers une cassette vidéo s’achète 0,50euros, regarder un film et faire découvrir de grands moments cinématographiques à nos enfants ne coûtent pas cher, d’autant que pour les toutes petites mains, mettre une cassette est plus facile qu’un CD (et elles sont moins fragiles).
Ne plus regarder passivement les émissions télé fait gagner un temps fou. Je suis toujours effarée d’entendre certaines personnes se plaindre de ne pas avoir assez de temps : en général ce sont des adeptes du petit écran qui lui accordent plusieurs heures pas jour !.

L’intérêt de ne plus regarder la télévision satellite, câble ou Internet est que la liberté s’installe dans les foyers : liberté de regarder ce que l’on veut quand on le veut (vidéothèque personnelle, locations, vidéo à la demande), libération par rapport au harcèlement de la part de publicités, liberté d’avoir du temps pour faire autre chose : sport, jeux, lecture, Internet, discussions.
Le bonheur d’apprécier la vie, la vraie vie.
Et vous, comment vivez vous votre rapport au petit écran? Merci de vos commentaires.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :développement personnel (16 sur 21 articles)