Allergies alimentaires et traitement chimique des fruits et légumes

manifeste du survivalisme familial2 Allergies alimentaires et traitement chimique des fruits et légumes

ALLERGIES ALIMENTAIRES ET TRAITEMENT CHIMIQUE DES FRUITS ET LEGUMES

allergies alimentaires et traitement chimique sur les fruits et légumes

allergies alimentaires et traitement chimique sur les fruits et légumes

J’ai depuis quelques années de plus en plus de difficultés à manger certains fruits : pommes, poires, parfois kiwi et plus récemment et de façon très prononcé les cerises. Cela se manifeste par une sensation désagréable en fond de bouche de gonflement, pouvant aller jusqu’à l’impossibilité d’avaler le moindre petit cachet antihistaminique. J’en étais arrivé à penser que je faisais des allergies alimentaires et que les fruits m’étaient devenu petit à petit interdits.
Mon doute s’est installé lorsque j’ai réalisé, avec toute la persévérance dont je fais preuve, que je pouvais continuer à manger certaines poires et pas d’autres. Lorsque j’en ai parlé à mon médecin généraliste, elle m’a répondu que cela n’était pas possible, sans suite.
traitement chimique des arbres fruitiers

traitement chimique des arbres fruitiers

J’ai donc commencé à penser que cela n’était non les fruits mais les produits additionnés qui étaient la cause de mes prétendues allergies (non mais, je ne vais quand même pas dire adieu à mes cerises adorées !…).
Mais lorsque j’ai fais un tour dans les rayons de produits frais bio, horreur : les prix étaient trois fois plus élevés que les produits standards, la ruine !… impossible de faire appel à cette solution, donc régime sur les fruits.
Puis, comme vous le savez, nous avons acheté une maison avec verger. Nous avons cueilli nos fruits, vierges d’aucun traitement chimique et, oh comble de bonheur, j’ai pu manger mes cerises.
Pour enfoncer le clou dans mon esprit, j’ai même pu observer, par les fenêtres de ma mezzanine bureau d’où je vous écris ces quelques lignes, nos nombreux voisins agriculteurs qui, dans leurs grands vergers, passent après chaque pluie, au volant de leur tracteur et déguisés en cosmonaute pour pulvériser un nuage blanc et peu enthousiasmant.
Pour ceux qui sont tout près de ces agriculteurs, adieu l’idée d’un potager bio. C’est la réflexion d’un de nos amis qui voyant son voisin de l’autre coté de son mur de clôture déguisé en Star Wars qui l’enfumait gaiement. Lorsqu’il l’a interpellé, furieux que la notion de bio de son potager s’envole malgré lui, l’agriculteur lui a rétorqué que cela l’était « rien de méchant ». « Mais alors pourquoi tu te protège comme ça ?… » lui a répondu notre ami. Il a obtenu une réponse très explicite : « bah, euh… ».
Bref, les produits « inoffensifs » que nous trouvons sur les fruits et légumes du commerce ne sont peut-être pas aussi neutres qu’on le pense. A nous les potagers maison, les jardins familiaux, les lopins de terre, loin des traitements des agriculteurs classiques. Essayez et donnez m’en des nouvelles.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :environnement (16 sur 21 articles)