Energies alternatives : des idées qui font avancer l'humain

manifeste du survivalisme familial2 Energies alternatives : des idées qui font avancer lhumain

ENERGIES ALTERNATIVES : DES IDEES QUI FONT AVANCER L’HUMAIN
L’humain doit se préparer au pic pétrolier, aussi nommé le peak oil. Il est effectivement notoire que les réserves en énergies fossiles ne sont pas illimitées et que d’ici à quelques années elles vont s’amenuiser. Le peak oil correspond au moment où la production de pétrole va arrêter sa croissance pour régresser. La rupture pourrait être brutale pour la société humaine qui doit de suite travailler pour trouver d’autres types d’énergie, renouvelables cette fois. On connaît les éoliennes, les capteurs solaires, la géothermie, mais voici quelques autres idées qui donnent de bons espoirs :

  • la télécommande sans pile

Une télécommande vient d’être mise au point. Grâce au son, au mouvement, elle peut se recharger seule. Bilan : pas de pile, ce consommable si difficile à recycler.

  • la centrale osmotique de Norvège

En Norvège, vient de démarrer la première centrale osmotique. Le coût de fabrication de la membrane osmotique devient abordable (comparativement aux autres sources d’énergie produites) et son mode de fabrication à grande envergure est enfin possible. C’est pourquoi la centrale a pu voir le jour. Son mode de fonctionnement est simple : de part et d’autre de la membrane semi perméable (perméable à l’eau), se trouve de l’eau. D’un côté de l’eau salée (la mer) de l’autre de l’eau douce (la sortie d’un fleuve), entre les deux : la membrane osmotique dont le travail va consister à rétablir la même concentration en sel dans les deux bacs d’eau. Bilan : le niveau d’eau va monter du coté de l’eau salée. Les expériences montrent que la membrane osmotique est aujourd’hui apte à produire l’équivalent d’une hausse de 120m du niveau de l’eau coté eau salée, soit une centrale électrique bénéficiant d’une chute d’eau de 120m.

  • le chauffage au bois déchiqueté

Pas facile de rentrer des bûches de bois dans la maison, tous les jours, à toute heure et ceux qui ont tenté de se chauffer exclusivement avec une cheminée ou un poêle à bois savent bien qu’au lever il fait frisquet dans la maison (chez nous, en hiver, la température tombait à 11°C le matin, de quoi vous glacer jusqu’au os en attendant que la cheminée réchauffe l’ensemble). La solution est le chauffage central allié à une chaudière à bois déchiqueté : une cuve, un système de remplissage autonome et il fait bon tout le temps dans la maison. L’avantage supplémentaire par rapport au simple poêle à bois : avec une déchiqueteuse maison, les branchages du jardin deviennent aussi une source d’énergie, et plus seulement les bûches et rondins.

>> A LIRE AUSSI
faire des économies d’énergie : un article pour trouver des idées pour faire des économies d’énergie
réduisons nos déchets.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :environnement (18 sur 21 articles)