Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire : comment s'y retrouver ?

manifeste du survivalisme familial2 Allergie alimentaire ou intolérance alimentaire : comment sy retrouver ?

allergies et intolerances alimentaires, différences

ALLERGIE OU INTOLERANCE ALIMENTAIRE : COMMENT S’Y RETROUVER ?

Les allergies alimentaires et les intolérances alimentaires sont de plus en plus fréquentes.
Je suis directement concernée…
Quels sont leurs mécanismes ? Comment les différencier ? Comment agir pour faire face à ces problèmes qui peuvent vraiment nous pourrir la vie ?
Je viens de terminer la lecture d’un livre de référence en matière d’allergies et d’intolérances alimentaires, de quoi faire vraiment le point, en détails et en vidéo sur Terre-nouvelle.fr.




Voici quelques informations tirées de l’ouvrage de Catherine Bonnafous.


Les Allergies et intolérances alimentaires

La différence entre allergie alimentaire et intolérance alimentaire

L’allergie alimentaire est le résultat de la réaction du système immunitaire d’une personne sensible à une substance allergène, même en quantité infime, dans son alimentation.
Les allergies alimentaires ne concerneraient que 10% de la population.

L’intolérance alimentaire est une réaction non immunitaire. Après avoir mangé un aliment, chez une personne hypersensible, l’organisme ne parvient pas à digérer l’aliment. Le sujet pourra supporter une petite dose de cet aliment sans manifester de symptômes.
Par exemple, être intolérant au lactose signifie que l’organisme ne peut pas digérer le lactose. Le lactose va s’accumuler dans le gros intestin et dans le côlon. Cette accumulation va provoquer une fermentation intestinale. Il y a alors douleur digestive, flatulences, crampes voire des diarrhées.

Les allergies croisées

L’allergie alimentaire croisée se développe quand le sujet, allergique à une substance, réagit aussi à une autre substance. Il existe une grande similitude de structure entre les protéines de pollen et les protéines alimentaires. C’est pourquoi les allergies respiratoires, comme le fameux rhume des foins, sont très souvent couplées à des allergies alimentaires.
Il y aura par exemple des allergies alimentaires croisées entre : le pollen du bouleau et les pommes, le pollen du bouleau et le soja.

Le mode de vie incriminé en matière d’allergie et d’intolérance alimentaire : mes solutions

Notre mode de vie serait le premier à incriminer. Mais voici les solutions que je vous propose :
Augmentation de l’hygiène qui nous priverait d’anticorps : pas envie d’être crado pour autant !!! Mais, pourquoi ne pas passer plusieurs fois par an quelques jours dans la verte, en bivouac : le système immunitaire en ressort renforcé, idem si vous pouvez voyager !!!
Diminution du temps de préparation des repas avec pour conséquence l’utilisation de plats industriels, conservateurs, stabilisants, exhausteurs de goût et autres produits chimiques venant encombrer le système digestif. Donc, cuisinez !!!
Manque d’activité physique et son lot de fragilisation de l’organisme. Alors, reprenez le sport !!!
Diminution ou absence d’allaitement du nourrisson qui ne lui confère plus une bonne protection immunitaire. Mamans, allez-y, allaitez !!! Le mieux serait 4 à 6 mois, ce que j’ai fait avec mes deux bambins, même si au bout 5-6 mois, j’ai commencé à être vraiment fatiguée…
– Et pour pallier à la faiblesse croissante du système immunitaire, notamment à cause de la fragilisation de notre intestin (siège notamment du système immunitaire), prenez régulièrement des probiotiques : votre pharmacien saura vous conseiller.

En conclusion, si vous ou l’un de vos proches êtes concerné par ces problèmes, je vous conseille la lecture de : Les Allergies et intolérances alimentaires.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :forme et santé (4 sur 63 articles)