Butternut : Cultiver la courge butternut ou doubeurre

manifeste du survivalisme familial2 Butternut : Cultiver la courge butternut ou doubeurre

<< retourner page Jardin et Potager
BUTTERNUT : CULTIVER LA COURGE BUTTERNUT OU DOUBEURRE
La courge butternut est une sorte de tradition chez les Terre nouvelle : on la retrouve dans le jardin, dans les préparations culinaires et pendant de longs mois elle trône sur le plan de travail auprès des fruits, en attendant d’être dévorée. Vous l’aurez compris : la courge butternut, ou courge doubeurre, on l’aime et on la cultive en bonne place dans notre potager.

Culture de la Courge Butternut, ou doubeurre

Culture de la Courge Butternut, ou doubeurre

  • Semis de courge butternut ou doubeurre

Les bébés plants de courge butternut craignent le gel. Je fais donc des semis sous abris dès février. Dès que les dernières gelées sont passées et que les plants ont au moins quatre feuilles, je les transferts au potager.
Les graines de butternut, ou doubeurre, sont celles de vos pieds des années antérieures, sélectionnez les plus beaux fruits : elles ne seront que mieux acclimatés à votre sol et votre région (attention notamment aux croisements entre différentes courges).

  • Culture de la butternut au potager

Sol de culture des butternut :
Les courges butternut, comme leurs amies courges en général, aiment un sol riche. Il est donc préférable de les installer sur une terre abondamment additionnée de compost, humus, terreau ou fumier décomposé. Le plant doit être bien arrosé, notamment en été et lorsque les premiers fruits apparaissent : bien penser à pailler les plants. Les anciens disaient même : « t’as qu’à les mettre direct sur ton tas de compost, elles vont s’y plaire ». J’aime aussi à arroser les pieds d’un peu de purin d’ortie tous les quinze jours lorsque les premiers fruits apparaissent.

Pollinisation des butternut :
De même que pour les courgettes qui pourrissent sur pied sans grossir, il est parfois utile d’aider les plants de butternut ou doubeurre pour la pollinisation. Les fleurs femelles sont identifiables grâce aux minuscules fruits à leur base. Le pollen des fleurs mâle doit être déposé sur le pistil des fleurs femelles. Le mieux est d’avoir au moins deux pieds pour croiser : pollinisation entre différents pieds. Cette pollinisation à la main permet aussi d’éviter une pollinisation par une autre sorte courge, ce qui ne donnerait pas les fruits voulus (et pas de graines pour les prochaines cultures non plus).

Particularité de la butternut :
La courge butternut craint l’humidité : veillez à disposer un galet, un morceau de tuile ou autre pour l’isoler du sol.
Les pieds de butternut sont une variété coureuse. Ils aiment grimper à un treillis et s’y agripper solidement, de fiers fruits prenant le soleil.

Récolte de la courge butternut :
La courge butternut peut être récoltée en septembre, octobre, novembre dès qu’elle a pris un belle teinte beige et que son pied est marron clair. Mais si vous préférez, elle peut rester encore quelques semaines au jardin, encore sur son pied : récoltez la avant les premières gelées. La récolter au dernier moment permet en effet de manger une courge encore vivante.

Utilisation de la courge butternut :
En cuisine, la butternut se révèle délicieuse : de nombreuses recettes autour de la courge butternut dans Cuisine et Vie.
Les graines de butternut aussi peuvent être mangées : récoltez les graines de butternut soigneusement, lavez les, faites les sécher au soleil. Faites les griller, salez : à décortiquer et déguster.

Conservation de la courge butternut :
La courge butternut est ferme au toucher. Si vous observez une partie mole, c’est un début de pourrissement : retirer vite la partie abîmée (les poules adorent, graines comprises) et consommer la courge restant sans tarder.
La courge butternut se conserve plusieurs mois dans un endroit frais et sec. On parle même de 10 mois au maximum : idéal pour les réserves survivalistes mais aussi pour tous les cuisiniers qui aiment disposer d’une bonne courge butternut pour surprendre leurs convives.

>> A LIRE DANS JARDIN et POTAGER
- jardin et potager : comment récolter soi-même ses graines
- arbre attaqué par un pic-vert et chaux sur le tronc des arbres
- Jardin et Potager : le compost à lombrics ou lombricomposteur
- Jardin et Potager : le compost du jardin
- Jardin et Potager : graines bio et semences anciennes
- Jardin et Potager : pailler les plantes et la terre nue
- Jardin et Potager : économiser l'eau
- Jardin et Potager : la préparation du terrain du potager, ou comment débuter son potager
- Jardin et Potager : insectes et animaux utiles - Jardin et Potager : butter les pommes de terre
- Jardin et Potager : engrais verts et insecticides naturels
- Jardin et Potager : légumineuses, abonder son potager de manière écologique et économique
- Jardin et Potager : tailler les arbres fruitiers à l'automne, taille d'entretien des fruitiers
- Jardin et Potager : les chenilles processionnaires ou chenilles urticantes
- jardin utile : le saule des vanniers, salix viminalis
- les vers de terre racontés par un papi jardinier et pêcheur
- boutures, semis et plants pour un jardin économique
- Jardin et Potager : traiter les arbres contre les vers, vers dans les fruits
- Comment cueillir les groseilles : ramasser les groseilles
- Potager et Potimarron : culture du Potimarron
- Butternut : culture de la courge butternut ou doubeurre
- Physalis ou coqueret du Pérou : comment le cultiver, le récolter et le manger
- Jardin et Potager : les courgettes qui pourrissent sur pied sans grossir
- Jardin et Potager : avoir la meilleure terre, riche et nutritive pour le potager, ou comment avoir un potager qui produit
-Poulailler au jardin : pourquoi il y a des oeufs cassés dans le poulailler
- Poulailler : poule qui perd ses plumes, comment faire, la solution des brins d'ortie dans l'eau.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu