Jardin et Potager : la préparation du terrain

manifeste du survivalisme familial2 Jardin et Potager : la préparation du terrain

<< retourner page Jardin et Potager

JARDIN ET POTAGER : LA PREPARATION DU TERRAIN

préparer le sol du potager

préparer le sol du potager

JARDIN ET POTAGER : LA PREPARATION DU TERRAIN ou comment débuter son potager
Voici comment nous avons procédé pour la préparation du sol du potager.
Dans la maison que nous avons acheté fin 2009, une villa de 1972, le carré que nous avons destiné au potager n’a été qu’un pré pendant 38 ans, les années antérieures ayant vu la construction de la maison précédée de quelques temps de friche et encore avant, des cultures. Bref, pendant près de quarante années, c’est une bonne couche d’herbe qui a poussé.
Nous avons donc demandé aux cultivateurs aguerris autour de nous comment faire pour transformer un carré d’herbe grasse en potager digne de ce nom.
Voici les conseils que nous avons obtenus et ceux que nous avons retenus :


Le jardin Bio
  • Casser les mottes de terre

Il faut tout d’abord casser les mottes de terre sur la hauteur d’une bêche, environ 30 à 40 cm, afin de permettre aux racines de s’enfoncer. Il n’est pas recommandé de retourner la terre sur une profondeur plus importante, car alors vous bouleverseriez la faune du sol qui n’est pas la même à toutes les profondeur.
Pour retourner le terrain, deux solutions s’offrent alors à nous : faire appel à un agriculteur qui possède un petit tracteur afin qu’il retourne la terre, mais il doit accéder au terrain avec son engin, ou bien prendre la pioche et la bêche, se retourner les manches et travailler dur pendant plusieurs week-end pour retourner les 75m² que nous avons alloué à notre premier potager. Le choix a porté sur la bêche, la pioche et mon homme à l’autre bout, à la façon d’un bagnard. « Cayenne !… ».

  • Désherber

Les racines de nos tendres fruits et légumes auront du mal à passer au travers des épais tas d’herbe. Nous avons donc retiré à la main chaque motte d’herbe et les avons rassemblé dans un tas de compost, mélangées aux feuilles mortes du jardin, retourné régulièrement et arroser avec la pluie, nous en attendons un bon compost pour l’année prochaine. Le désherbage est un point de passage obligé à pratiquer sans produits mais de manière mécanique : à la main!…

  • Retirer les pierres

Nous sommes dans une région où les galets roulés et autre pierres sont légion. Les champs en sont pleins, notre jardin en est rempli. Il a donc fallu épierrer au maximum afin de permettre un bon enracinement et, notamment pour les pommes de terre, carottes et autres racines, une croissance harmonieuse (sinon vos pommes de terre, carottes et autres racines seront toutes tordues). Les pierres retirées ont servi à confectionner un petit mur bas qui délimite de façon design l’espace potager. A l’aide d’un râteau, les derniers cailloux plus petits ont été repoussés jusqu’à la limite de petits chemins de circulation à l’intérieur du potager : il faut en effet prévoir des chemins pour que les plus petits n’écrasent pas les plantations par inadvertance (c’est aussi valable pour les papis et mamies en balade dans nos potagers, croyez en mon expérience !…). Bref, tout est réutilisé.

  • Abonder le sol

En toute rigueur, il faut abonder le sol votre terrain en hiver, en clair lui apporter un terreau riche en éléments nutritifs pour les plantations. Mais que faire si nous ne l’avons pas fait ?… certains vous conseilleront de vous faire livrer un tas de fumier. Mais je dis stop : que faites vous avec ces déchets chargés en divers médicaments et autres antibiotiques dont les bêtes d’élevage sont gavées ?… je préfère donc du compost maison comme décris dans l’article consacré au compost. Dans le cas où nous n’avons pas encore de compost prêt et bien un peu de tonte de gazon, des feuilles mortes et un peu de cendres feront l’affaire. Nous ferons mieux l’année suivante avec le bon terreau issu de nos épluchures.

A nos pioches, à nos gants et à nous les merveilles du potager !…
Bon jardinage !

>> A LIRE DANS JARDIN et POTAGER
- jardin et potager : comment récolter soi-même ses graines
- arbre attaqué par un pic-vert et chaux sur le tronc des arbres
- Jardin et Potager : le compost à lombrics ou lombricomposteur
- Jardin et Potager : le compost du jardin
- Jardin et Potager : graines bio et semences anciennes
- Jardin et Potager : pailler les plantes et la terre nue
- Jardin et Potager : économiser l'eau
- Jardin et Potager : la préparation du terrain du potager, ou comment débuter son potager
- Jardin et Potager : insectes et animaux utiles - Jardin et Potager : butter les pommes de terre
- Jardin et Potager : engrais verts et insecticides naturels
- Jardin et Potager : légumineuses, abonder son potager de manière écologique et économique
- Jardin et Potager : tailler les arbres fruitiers à l'automne, taille d'entretien des fruitiers
- Jardin et Potager : les chenilles processionnaires ou chenilles urticantes
- jardin utile : le saule des vanniers, salix viminalis
- les vers de terre racontés par un papi jardinier et pêcheur
- boutures, semis et plants pour un jardin économique
- Jardin et Potager : traiter les arbres contre les vers, vers dans les fruits
- Comment cueillir les groseilles : ramasser les groseilles
- Potager et Potimarron : culture du Potimarron
- Butternut : culture de la courge butternut ou doubeurre
- Physalis ou coqueret du Pérou : comment le cultiver, le récolter et le manger
- Jardin et Potager : les courgettes qui pourrissent sur pied sans grossir
- Jardin et Potager : avoir la meilleure terre, riche et nutritive pour le potager, ou comment avoir un potager qui produit
-Poulailler au jardin : pourquoi il y a des oeufs cassés dans le poulailler
- Poulailler : poule qui perd ses plumes, comment faire, la solution des brins d'ortie dans l'eau.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu