Jardin et Potager - Tailler les arbres fruitiers à l'automne : taille d'entretien des fruitiers

manifeste du survivalisme familial2 Jardin et Potager   Tailler les arbres fruitiers à lautomne : taille dentretien des fruitiers

<< retourner page Jardin et Potager

TAILLER LES ARBRES FRUITIERS A L’AUTOMNE : TAILLE D’ENTRETIEN DES FRUITIERS

Tailler les arbres fruitiers en automne

Tailler les arbres fruitiers en automne

C’est l’automne, il est temps de prendre soin de nos arbres fruitiers pour qu’ils nous le rendent bien au printemps et été prochain.
Voici les informations, conseils et astuces que j’ai pu glaner afin de pratiquer une taille juste et utile dans notre verger : la taille d’entretien des arbres fruitiers.

N’hésitez pas à nous laisser vos conseils et expériences en commentaires, d’avance merci.

Les arbres fruitiers de notre verger nouvellement acquis (c’est notre premier automne dans notre maison) ont été négligés depuis plusieurs années. Il nous faut donc nous poser la question d’une taille sévère sur des arbres allant de l’arbre de cinq ans (je ne parle pas de taille de formation mais de la taille d’entretien des arbres fruitiers) à l’arbre de plus de vingt ans.

Suivant les conseils avisés de sioux des différents cultivateurs et jardiniers de note entourage (et de quelques ouvrages bien choisis), nous nous sommes équipés d’un bon sécateur et d’un coupe branche solide à grand manche.


Coupe Branches


Sécateur à long manche


Taille des arbres fruitiers : de la taille à la conduite des arbres fruitiers

  • Pourquoi tailler les arbres en automne

L’automne est la saison de la mise au repos du système végétatif de nos arbres. Nous pouvons les tailler mais il faut faire vite, avant les premières gelées de l’hiver qui rendraient les arbres fragiles et cassant.

Notez tout de même que l’agriculteur qui exploite le champ de fruitiers devant chez nous taille ses arbres en début de printemps juste à la sortie de l’hiver.

  • Comment tailler les arbres fruitiers : taille d’entretien

Montés fièrement sur notre échelle, nous nous sommes attaqués à plusieurs branches qualifiées d’intruses par nos spécialistes et conseils :
– couper toutes les branches qui reviennent vers l’intérieur
– couper toutes les branches à hauteur de votre homme levant les bras debout sur la dernière marche de l’escabeau : en effet, vous ne pourrez pas ramasser les fruits à cette hauteur et cela épuise l’arbre et crée une ombre inutile (c’est l’homme de la maison qui sert de toise car c’est bien souvent lui le plus grand, chez moi, il y a 23cm d’écart entre moi et mon trésor de mari : c’est lui qui monte sur l’échelle!…)
– lorsque deux branches se croisent, couper en une, en priorité conserver celle qui se dirige vers l’extérieur sinon celle qui vous paraît la plus vigoureuse
– une fois cette taille importante réalisée, éclaircir les petites branches en pensant que le soleil doit rentrer dans l’arbre et que, bien souvent, vous monterez dans l’arbre pour cueillir vos fruits, donc aménagez vous un chemin facile d’accès
– si vous avez de petits arbres taillés pour que les fruits soient cueillis debout, conserver la forme initiale par votre taille
– si vous avez de grands arbres dans lesquels les fruits sont hauts, inutile de conserver les branches trop basses qui vous empêchent de passer sous l’arbre car alors la cueillette devient une partie de cache-cache douloureuse pour votre dos et dangereuse pour vos yeux (je parle d’expérience et mon tendre mari encore plus)
– notez que lorsque votre arbre a été négligé pendant plusieurs années et qu’il ressemble à la chevelure de tante Gertrude au réveil, alors ne compter pas assainir l’enchevêtrement en une coupe : vous vous y prendrez en deux ou trois années pour redonner à votre arbre la structure adaptée à la meilleure fructification.

Ensuite, et ne croyez que cela soit la partie la moins longue ( ;-) ), il vous faut vous débarrasser des branches et branchages. Nous avons investi dans un broyeur : les grosses branches serviront à allumer la cheminée après deux ans de séchage, les branchages seront broyés et répartis en paillage au pied de vos fruitiers pour les protéger du froid de l’hiver;, pour empêcher la prolifération des mauvaises herbes à leurs pieds et pour abonder leur sol. Mais pourquoi ne pas aussi utiliser aussi le résultat du broyage pour pailler votre potager. Bref, tout est utile !…

Et maintenant, à vos fruitiers et bonne taille !

>> A LIRE DANS JARDIN et POTAGER
- jardin et potager : comment récolter soi-même ses graines
- arbre attaqué par un pic-vert et chaux sur le tronc des arbres
- Jardin et Potager : le compost à lombrics ou lombricomposteur
- Jardin et Potager : le compost du jardin
- Jardin et Potager : graines bio et semences anciennes
- Jardin et Potager : pailler les plantes et la terre nue
- Jardin et Potager : économiser l'eau
- Jardin et Potager : la préparation du terrain du potager, ou comment débuter son potager
- Jardin et Potager : insectes et animaux utiles - Jardin et Potager : butter les pommes de terre
- Jardin et Potager : engrais verts et insecticides naturels
- Jardin et Potager : légumineuses, abonder son potager de manière écologique et économique
- Jardin et Potager : tailler les arbres fruitiers à l'automne, taille d'entretien des fruitiers
- Jardin et Potager : les chenilles processionnaires ou chenilles urticantes
- jardin utile : le saule des vanniers, salix viminalis
- les vers de terre racontés par un papi jardinier et pêcheur
- boutures, semis et plants pour un jardin économique
- Jardin et Potager : traiter les arbres contre les vers, vers dans les fruits
- Comment cueillir les groseilles : ramasser les groseilles
- Potager et Potimarron : culture du Potimarron
- Butternut : culture de la courge butternut ou doubeurre
- Physalis ou coqueret du Pérou : comment le cultiver, le récolter et le manger
- Jardin et Potager : les courgettes qui pourrissent sur pied sans grossir
- Jardin et Potager : avoir la meilleure terre, riche et nutritive pour le potager, ou comment avoir un potager qui produit
-Poulailler au jardin : pourquoi il y a des oeufs cassés dans le poulailler
- Poulailler : poule qui perd ses plumes, comment faire, la solution des brins d'ortie dans l'eau.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu