Dormir à la belle étoile avec nos enfants

manifeste du survivalisme familial2 Dormir à la belle étoile avec nos enfants

Dormir a la belle etoile avec nos enfantsDORMIR A LA BELLE ETOILE AVEC NOS ENFANTS

Tous les étés, nous dormons au moins une nuit à la belle étoile avec nos enfants. Rêves sous les étoiles filantes, connivences, dépassement de soi, c’est tout un ensemble de points positifs pour nos bambins, en détails sur Terre nouvelle.fr.

  • Dormir à la belle étoile : qui en a déjà fait l’expérience ?

Beaucoup d’entre nous n’ont jamais dormi à la belle étoile. C’est un constat que nous avons fait il y a de cela plusieurs années. Nous avions emmené notre équipe de jeunes ingénieurs et techniciens supérieurs faire la descente de l’Ardèche en Canoës, à Vallon Pont D’Arc. Nous avions prévu un bivouac au milieu du parcours avec une nuit à la belle étoile. Certains ont préféré s’encombrer d’une tente alors que d’autres, essayant courageusement de dormir avec juste un tapis de sol et un duvet n’ont pas fermé l’œil de la nuit. Et ne croyez pas que seules les jeunes femmes ont eu peur. Même de gros costauds n’ont pas dormi de la nuit : ils sont restés en alerte toute la nuit, à tendre l’oreille, effrayés par les bruits d’un monde qu’ils n’avaient jamais côtoyé dans leur ville natale.
Si par contre nous dormons régulièrement à la belle étoile, si nous apprenons à nos enfants à le faire sans crainte et dans de bonnes conditions, c’est un point de gagné vers la connaissance de la nature, vers la connaissance de soi et aussi vers le survivalisme familial.

  • Dormir à la belle étoile avec nos enfants : points à valider

Dormir à la belle étoile n’est pas en soi un exploit.
C’est juste un effort qu’il faut fournir pour sortir de sa zone de confort en l’occurrence le douillet lit de la chambre à coucher. Si l’effort a été fait une première fois, dormir à la belle étoile quelques nuits par an devient
un bon moment de convivialité à partager en famille.

Pour dormir avec nos enfants à la belle étoile, nous validons un certains nombres de points afin que tout se passe bien :
– la météo,
– le matériel,
– astronomie et nature.

  • Météo pour dormir à la belle étoile

C’est quand même mieux s’il ne se met pas à pleuvoir des cordes pendant qu’on dort dehors. S’il y a plu la veille ou l’avant-veille, il faut s’attendre à une forte rosée du matin : autant alors rentrer dans la maison avant 6h00 du matin pour ne pas finir trempés (c’est l’expérience qui parle ;-) ).

Dormir à la belle étoile avec nos enfants : matériel utilisé, expérience

Dormir à la belle étoile avec nos enfants : matériel utilisé, expérience

  • Matériel pour dormir à la belle étoile

Voici le matériel que nous utilisons pour nos nuits à la belle étoile :
– un bon duvet : en été nous dormons dans des sacs de couchage Dormir à la belle étoile avec nos enfants sarcophages légers, la tête dans les capuches de nos duvets ;
– un tapis de sol : sur une bâche et selon que nous ayons du portage ou non, nous dormons soit sur un simple tapis mousse, soit sur nos matelas gonflables Dormir à la belle étoile avec nos enfants, des matelas auto-gonflants au top du confort
– lit de camp : et si vous décidez d’initier des amis un peu trop urbains, vous pouvez utiliser des transats ou lits de camp Dormir à la belle étoile avec nos enfants. Nous avons testé cette année : ils sont super confortables et isolent du sol, pour encore plus de confort, un petit matelas de transat ou un épaisse serviette de bain peut être étendue sur le transat.
– des lampes à dynamo Dormir à la belle étoile avec nos enfants : parce que les enfants adorent tourner la manivelle pour « faire la lumière sur ce petit bruit, la derrière ».

  • Dormir à la belle étoile pour Regarder les étoiles filantes

En août, la Terre croise un nuage de poussières. Il en résulte des étoiles filantes, les Perséides avec un maximum d’activité autour du 10 août. Une année, nous avons même eu la chance d’observer un grand nombre de bolides (étoiles filantes de grosses tailles en forme de boules de couleur avec une longue trainée colorée et visibles plusieurs secondes), un spectacle inoubliable.

  • Dormir à la belle étoile pour une initiation à l’Astronomie

Retrouver la Grande Ourse, l’étoile polaire, le W de Cassiopée : dormir à la belle étoile, c’est aussi l’occasion pour nous de parler astronomie, d’expliquer à nos enfants la différence entre une étoile et une planète, situer les constellations les plus reconnaissables. Et pourquoi ne pas en profiter pour faire une visite, avant de dormir à la belle étoile, dans le planétarium le plus proche de la maison : pour nous, c’est le planétarium de Saint Etienne, histoire de remettre à plat ses connaissances en Astronomie.

  • Dormir à la belle étoile pour plonger dans le monde nocturne de la nature

Observer les chauves-souris, écouter les chouettes hulottes, le hibou petit Duc, surprendre maître lérot : cet été, nous avons observé nos amies les chauves-souris, nous avons surpris un trop mignon lérot qui aime à grignoter tout l’hiver les noyaux des cerises du jardin, nous avons été bercés par le chant des chouettes. Nous avons aussi découvert qu’un hibou petit Duc avait niché près de chez nous, son « bip, bip » caractéristique est assez intrigant au premier abord.

Si vous aussi vous avez des idées de moments magiques en famille, laissez un commentaire.

Ami lecteur de Terre nouvelle, portez-vous bien.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :loisirs (14 sur 46 articles)