Champignons médicinaux : 21 champignons à connaître

manifeste du survivalisme familial2 Champignons médicinaux : 21 champignons à connaître

champignons médicinaux : 21 champignons essentielsCHAMPIGNONS MEDICINAUX : 21 CHAMPIGNONS A CONNAITRE
Les champignons sont des êtres vivants à part. Ni animaux, ni végétaux, ils peuplent grand nombre de nos légendes populaires : poisons, hallucinogènes, vénéneux, vomitifs, ils n’en sont pas moins de puissants alliés de notre santé. Parce qu’il est important de ne pas oublier les usages thérapeutiques qu’en faisaient nos anciens, je tenais à vous faire partager une petite lecture qui devrait vous intéresser : Les champignons médicinaux, guide de mycothérapie, les 21 champignons essentiels Champignons médicinaux : 21 champignons à connaître d’Alain Tardif. En détails sur Terre-nouvelle.fr.

Avec Emmanuel, nous tenons à connaître des sources d’antibiotiques, de médicaments en tout genre hors production des grands groupes pharmaceutiques. Si demain les entreprises pharmaceutiques venaient à être défaillantes, nous ne devons pas nous retrouver perdus sans moyen de soigner les nôtres.
La pénicilline n’était-elle pas issue d’une moisissure, le penicillium notatum ?
Grâce au petit ouvrage d’Alain Tardif, nous trouvons 21 champignons aux propriétés médicinales intéressantes et importantes aux yeux de ceux qui aspirent à la maîtrise de leurs connaissances, de leur autonomie.


Les champignons médicinaux, guide de mycothérapie, les 21 champignons essentiels, en lien direct vers Amazon
  • Le champignon, c’est quoi

Dans l’ouvrage, on trouve tout d’abord un peu de mycologie, pour remettre les pendules à l’heure.
Les champignons que nous cueillons sont en fait des carpophores, ou fructification. Ces carpophores ne sont que la partie visible du champignon. La partie la plus imposante est la partie invisible, dans le substrat, le mycélium : un ensemble de filaments microscopiques.
Les champignons se trouvent sur différents substrats :
– Les champignons saprophytes : ils poussent sur la matière organique en décomposition, dans laquelle ils vont chercher les sucres, qu’ils ne savent pas fabriquer (non chlorophylliens)
– Les champignons parasites : tels que les polypores qui poussent sur des arbres encore vivants, y puisant les sucres dont ils ont besoin et provoquant la mort de leur hôte (le mycélium envahissant le tronc de l’arbre)
– Les champignons symbiotes : qui se lient à l’arbre en développant des manchons de mycélium autour de ses racines, produisant alors des échanges, le champignon apportant à l’arbre des antibiotiques, l’arbre fournissant au champignon les sucres dont il a besoin.

  • 21 champignons médicinaux

Dans l’ouvrage, 21 champignons médicinaux sont décrits de façon précise : petit historique, description de l’espèce, écologie de l’espèce, comestibilité et enfin propriétés médicinales. Par de photo ni de dessins, il faudra, pour les reconnaître et savoir les cueillir à coup sûr, utiliser un guide sur les champignons, ou bien faire appel à un professeur lors d’un stage de cueillette (nous en avons déjà suivi, c’est très utile).
Les 21 champignons médicinaux décrits peuvent, pour la plupart, se trouver sous nos latitudes, par exemple :
Polypore du bouleau : cicatrisant, retrouvé dans la trousse à pharmacie portable d’Ötzi, le chasseur vieux de 5000 ans sorti des glaces en Autriche. Un extrait aqueux en décoction a permis d’extraire du polypore du bouleau des principes actifs antibiotiques, anticancéreux, anti-inflammatoires
Phellinus : polypore utile dans les réactions allergiques, les réactions inflammatoires
Shiitake : activités anti-tumorales, hypotensives, immunostimulantes, antioxydantes
Polypore soufré : propriétés antibiotiques naturelles, notamment sur la bactérie Escherichia coli
Lactaire poivré : la médecine populaire l’a longtemps utilisé comme désinfectant urogénital puissant, les bucherons du Jura l’utilisaient contre la blennorragie
Pleurote de l’orme : effet anti-infectieux contre Helicaobacter pylori, responsable des ulcères de l’estomac
Cèpe de Bordeaux : propriétés antivirales et immunostimulantes puissantes (riche en germanium et sélénium)
Oreille de Judas : fluidifiant sanguin, contre la fatigue chronique, l’asthénie nerveuse
Armillaire couleur de miel : ralentit le rythme cardiaque, utile dans les risques d’AVC
Rosé des prés : propriétés antihistaminiques, limite les risques d’allergie.
– et beaucoup d’autres tout aussi intéressants et précieux pour notre santé.

Pour en savoir plus sur ces merveilleuses propriétés médicinales, je vous conseille la lecture de ce petit guide, Les champignons médicinaux, guide de mycothérapie, les 21 champignons essentiels Champignons médicinaux : 21 champignons à connaître d’Alain Tardif.

Ami lecteur de Terre-nouvelle.fr, portez-vous bien.

Les 21 champignons médicinaux essentiels : guide de mycothérapie

Les 21 champignons médicinaux essentiels : guide de mycothérapie

Avertissements : ne pratiquez aucune auto-médication sans un avis médical préalable. Les champignons ont un réel impact sur notre santé et peuvent avoir des effets secondaires graves ou des contre-indications avec des traitements en cours.
>> A LIRE AUSSI
- la mini-diète ou mini-jeûne tel que nous le pratiquons à la maison, en vidéo !
- les 5 clefs du cerveau : fondamental pour ne pas être mou du ciboulot !
- l'équilibre acido-basique, régime paléo et flexitarien
- 6 principes pour soigner sa santé tout en faisant des économies
- 3 raisons de faire des câlins : j'adore !
- Mycothérapie : 35 champignons de santé et longévité
- Epidémies, contaminations : fortifiez vos défenses immunitaires !
- CLEAN : et si on faisait le méga programme de détox CLEAN ?... Nous, on l'a fait, voici notre retour d'expérience !
- troubles digestifs : 12 règles pour améliorer sa digestion au quotidien.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :forme et santé, survivalisme (88 sur 258 articles)