Revivalisme familial : une nouvelle appellation ?

manifeste du survivalisme familial2 Revivalisme familial : une nouvelle appellation ?

revivalisme familialREVIVALISME FAMILIAL : UNE NOUVELLE APPELLATION ? QUE METTRE DANS CE TERME DE « REVIVALISME FAMILIAL »?
J’ai récemment eu des échanges amicaux avec un lecteur canadien de Terre nouvelle. Merci Jacques, car tu m’as fait découvrir un mot : le revivalisme. Et si on cherchait à l’accorder à notre vision du survivalisme familial : le revivaliste familial ? Détails sur Terre-nouvelle.fr.

  • Le revivalisme : c’est quoi

On trouve chez Larousse la définition du mot revivalisme : le revivalisme est « Toute résurgence d’un mouvement, d’une mode, d’une coutume, d’un style, d’un état d’esprit anciens ».
OK.
Le ton est donné.
Derrière le mot revivalisme, il y a retour à des pratiques anciennes.
D’ailleurs, le mot revivalisme a été à plusieurs reprises utilisé pour qualifier le retour à des pratiques plus «conventionnelle» voire plus «traditionnelle» de plusieurs religions. On parle alors de réveil d’une foi, une foi qui se saurait installée dans la routine et donc assoupie voire endormie. Le revivalisme religieux apporte alors un réveil, un coup de fouet à la foi des fidèles.

On a parlé du revivalisme protestant, du revivalisme musulman, du revivalisme de certaines cultures traditionnelles qui étaient tombées en désuétude. Peut-être pourrait-on aujourd’hui parler de revivalisme païen tant le mouvement attire de plus en plus de nouveaux adeptes ?

Revivalisme familial : une nouvelle appellation ?

Revivalisme familial : une nouvelle appellation ?

  • Le revivalisme familial : qu’est-ce que cela peut vouloir dire ?

Alors à nous de définir ce que le revivalisme familial pourrait contenir comme sens, et ce que cela implique, en positif ou en négatif.

Le revivalisme familial signifierait selon les survivalistes familiaux d’aujourd’hui :
– retour à des valeurs de famille au sens de protection des siens, d’amour des siens, de soin aux siens
– retour à des valeurs plus proches de la nature, à un départ des villes, à une vie plus en lien avec les cycles naturels, avec la nature en général (retour des traditions païennes)
– retour à un rythme de vie qui laisse la place au plaisir de vivre ensemble : fête, jeux, sport, discussion, bons petits plats en famille
– retour à des jeux plus vrais, avec moins d’écrans.

Dans le terme revivalisme familial, il n’y a pas, contrairement au terme survivalisme familial la notion de «survie», donc de vie dans des conditions difficiles : c’est un point positif.

Par contre, un point négatif entache l’appellation revivalisme familial : la notion de retour arrière. Il ne faut pas revenir sur les progrès de l’humanité. Nous ne devons en aucun cas vouloir revenir à des temps plus durs, avec moins de soins médicaux, moins de technologies, moins de communications entre les humains, moins de savoirs en général.
Nous devons conserver les connaissances de nos anciens tout en maîtrisant les savoirs-faire d’aujourd’hui. C’est un énorme challenge pour nous et nos enfants.

Et vous, que vous inspire le mot revivalisme familial ? Donnez-moi votre avis en commentaires.

 Revivalisme familial : une nouvelle appellation ?
Si notre vision familial du survivalisme vous intéresse, indiquez nous votre prénom et votre email pour que nous vous tenions informé de nos prochains articles ou évenements.



Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

>> A LIRE AUSSI
les 10 livres les plus lus par les survivalistes résilients
nos 7 films survivalistes préférés
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
les 14 questions que le survivaliste doit s’être posées
- les 20 choses qu’un survivaliste doit avoir
les 20 armes alternatives pour les survivalistes
les 30 risques auxquels nous sommes exposés
Comment tuer, plumer et vider un poulet, un canard : article et vidéo
la maison du survivaliste
Survivalisme en France.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (67 sur 198 articles)