Survivalisme familial et salaisons : sécher, fumer, saler et confire ou savoir conserver les aliments

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme familial et salaisons : sécher, fumer, saler et confire ou savoir conserver les aliments

survivalisme conserve viande poisson salaison secher fumer Survivalisme familial et salaisons : sécher, fumer, saler et confire ou savoir conserver les alimentsSURVIVALISME FAMILIAL ET SALAISONS : SECHER, FUMER, SALER ET CONFIRE OU SAVOIR CONSERVER LES ALIMENTS
Savoir produire des aliments est fondamental en tant que survivalistes, mais pour pouvoir, à la manière des anciens, passer l’hiver sans famine, il faut aussi maîtriser les techniques de conservation des aliments et notamment la conservation des viandes et poissons. Explications sur Terre-nouvelle.fr.

Survivalisme : savoir conserver viande et poisson, salaison, sécher, fumer

Survivalisme : savoir conserver viande et poisson, salaison, sécher, fumer

  • Conserver les aliments : saler, fumer, sécher viande et poisson

Parce que savoir c’est pouvoir, il est fondamental en tant que survivalistes de se poser aujourd’hui la question des méthodes ancestrales de conservation des aliments.
Nous maîtrisons tous la confection de merveilleuses confitures maison : confiture de fraise cerise, confiture de mirabelles, confiture de coing, confiture d’automne banane kiwi et pomme.
Même si faire un pot de conserve maison à partir des haricots du jardin ou des tomates du potager de notre grand-mère ne nous fait pas peur, demeure la délicate opération de la conservation des viandes et poissons.
Les populations ayant arpenté l’Europe avant nous ont vu leur survie dépendre en grande partie de ces connaissances. C’est pourquoi, nous ne devons pas les oublier.
Les salaisons utilisant sel et salpêtre, ou sel et nitrate, le fumage, le séchage, l’utilisation des épices, du poivre noir chassant les mouches, du sucre et du miel, toutes ces techniques, même si nous ne les pratiquons pas tous les jours, nous devons en avoir un aperçu en tête, et dans tous les cas avoir essayé et réussi.
La question est de retrouver les informations pour savoir :
comment conserver viande et poisson,
comment sécher viande et poisson,
comment fumer viande et poisson,
comment faire une salaison,
comment conserver les aliments dans vinaigre, huile ou sucre.


Petit Larousse des conserves et salaisons
  • Un livre de référence pour les salaisons et la conservation des viandes et poissons

Je vous conseille le livre de Lindy Wildsmith, paru aux éditions Larousse : Petit Larousse des Conserves et Salaisons, pour découvrir une multitude d’informations sur comment sécher viande et poisson, comment fumer viande et poisson, comment saler et confire.
Cet ouvrage m’a particulièrement plu. Les textes sont agréables, avec des tranches de vie qui viennent agrémenter l’aspect technique de la salaison, du fumage et séchage des viandes et poissons.
Vous trouverez avec plaisir des recettes que vous pensiez réservées aux professionnels, mais qui sont, comme le dit l’auteure, possible à tous : en effet, nos aïeuls savaient faire avec leurs moyens du bord, donc cela demeure faisable aujourd’hui avec nos moyens actuels.
Les anciens, à la campagne, avaient bien souvent un cochon. Tuer le cochon était un rituel que nous avons encore tous en tête, dans un vague coin de notre mémoire. Les produits de la chasse venaient eux aussi grossir les réserves pour l’hiver. Ensuite, venait le temps des salaisons, des pâtés, des saucisses et autres saucissons. L’hiver pouvait être rude, la cave et le grenier regorgeaient de denrées.

Il n’est pas ici question de baser son alimentation sur la viande : il est même préférable de limiter la consommation de viande dans notre monde moderne. Néanmoins, si les végétaux se font rares en hiver et que les réserves survivalistes touchent à leur fin, demeurera disponible le gibier ou la volaille de nos parcs et jardins.

Dans le Petit Larousse des conserves & salaisons Survivalisme familial et salaisons : sécher, fumer, saler et confire ou savoir conserver les aliments, vous pourrez découvrir ou redécouvrir les recettes suivantes :
– préparation du petit salé, et donc du petit salé aux haricots blancs ou du petit salé aux lentilles
– un vrai jambon maison glacé à la cassonade ou au miel
– le fameux corned-beef, fait maison
– la morue, cette fameuse et tellement appréciée bacalhau et par extension la brandade de morue
– le saumon façon gravlax
– l’épaule de porc façon spécialité traditionnelle de Caroline du Sud : le barbeque
– le chorizo épicé
– la pancetta
– le gibier séché ou jerky, inspiré du pemmikan des Amérindiens (si vous êtes allé aux USA, vous avez forcément goûté et apprécié cette viande séchée)
– les filets de truite fumés à froid
– la longe de chevreuil fumée à froid
– la terrine de gibier ou de volaille
– l’escabèche de thon aux légumes
– les groseilles à maquereau marinées
– le chou rouge mariné dans le vinaigre blanc.

Je vous mets un lien direct pour acheter « Petit Larousse des conserves & salaisons » chez Amazon Survivalisme familial et salaisons : sécher, fumer, saler et confire ou savoir conserver les aliments.

A tous les survivalistes, portez vous bien.

>> LIVRES A LIRE
Chasse à l’arc, l’ouvrage de référence de Lecaille et Menu
Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber, roman survivaliste
Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks
- l’art de la guerre de Sun Tzu
– Condensé de plusieurs ouvrages sur le survivalisme : survivre à l’effondrement économique, de Piero San Giorgio
les graines germées
– toutes les théories autour de la fin du monde en 2012 : Eric Laugerias, 2012 tout un monde
– un théorie sur la fin du monde en 2012: la fin du monde en décembre 2012 et la prophétie d’Orion, Patrick Geryl
Aventure et Survie de John Wiseman
petit manuel à l’usage de ceux qui vivent retirés du monde
– le parcours d’un journaliste qui peu à peu est devenu survivaliste : Emergency, ce livre peut vous sauver la vie, Neil Strauss.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (149 sur 198 articles)