Survivalisme familial : la fin du monde en 2012, la prophétie d'Orion

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme familial : la fin du monde en 2012, la prophétie dOrion

SURVIVALISME FAMILIAL : LA FIN DU MONDE EN 2012, LA PROPHETIE D’ORION
Nous sommes nombreux à nous demander d’où provient la théorie selon laquelle la fin du monde serait pour le 21 décembre 2012. Découvrons ensemble sur Terre-nouvelle.fr les détails de cette apocalypse et les origines de cette prophétie.

Le monde sera-t-il détruit en 2012 ? N’avons nous en tant que survivalistes aucune chance de survivre à ce qui ressemble à l’apocalypse, le déluge, la destruction totale de notre civilisation ?


The Orion Prophecy, en lien direct vers Amazon


How to survive 2012, en lien direct vers Amazon

  • D’où vient la théorie de la fin du monde en 2012 : The Orion Prophecy

Si l’on en croit certains auteurs, notamment Patrick Geryl, qui est l’un des auteurs les plus importants à l’origine de la vague de rumeurs au sujet de 2012, rien ne semble possible pour survivre à 2012 si ce n’est se réfugier sur quelques montagnes anciennes, à plus de 2500m d’altitude, et notamment en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique.
En effet, Patrick Geryl, mais aussi Gino Ratinckx, et une multitude de scientifiques avant lui comme Charles Hapgood et d’autres, pensent qu’il y a 12.000 ans environ (9792 avant Jésus Christ), un énorme cataclysme a détruit la quasi totalité de la surface terrestre. Les Atlantes auraient vécu à cette époque. Ils auraient alors été capables de prévoir, par des observations astronomiques savantes, la date exacte de ce cataclysme dû à une inversion des pôles magnétiques terrestres. Cette inversion des pôles terrestres en 2012 proviendrait d’une modifications dans les irruptions solaires.
Le soleil aurait en effet subi à cette époque d’importantes éruptions solaires, provoquant des bouleversements notables dans le champ magnétique terrestre allant jusqu’à faire varier l’axe de rotation de la Terre. En conséquence, il y a 12.000 ans environ, les Atlantes auraient subi des raz de marée avec des vagues de 1000m à 2000m de haut. La surface de l’écorce terrestre se serait fissurée. Le paysage terrestre aurait entièrement été modifié, la vie aurait été dévastée. Quelques Atlantes auraient survécu à bord de nefs et auraient reconstruit une civilisation en Egypte et en Amérique du Sud.
Ils auraient alors voulu préserver leur savoir et transmettre aux générations futures le moyen de calculer le prochain cataclysme dû aux éruptions solaires. Et cette date serait… le 21 décembre 2012, ou tout du moins fin de l’année 2012 et mois suivants.
On retrouve des indices de ces prévisions :
– dans l’Egypte ancienne : les pyramides de Kheops, Khephren, Mykérinos reprennent la position des étoiles constituant la constellation d’Orion, les alignements astronomiques correspondraient à celles que nous allons connaître fin 2012, d’où la célèbre prophétie d’Orion, Orion Prophecy
– chez les Mayas : le calendrier Maya finissant pour le prochain cataclysme, le 21 décembre 2012.

Ainsi, si l’on en croit ces théories plus que pessimistes, il ne reste que quelques points du globe qui seraient épargnés par la fin du monde en 2012 :
– en Amérique du Sud : la ligne de montagnes entre l’Equateur et l’Argentine, du sud du Mexique au Costa Rica
– en Asie : les hautes montagnes de Malaisie, Thaïlande, nord de Bornéo, Himalaya
– en Afrique : les hauts plateaux Ethiopiens, montagnes du Maroc et d’Algérie.

  • Points de rencontres pour survivre à la fin du monde de 2012

Patrick Geryl donne des points de rencontre pour réunir un maximum de personnes, avec ainsi un maximum de connaissances, de matériel, de savoir faire pour reconstruire le monde. Selon ses calculs, ses points de rencontre pour reconstruire le monde en 2012 seraient :
– en Amérique du sud : à l’altitude du lac Titicaca
– en Afrique : sur la montagne Drakensberg
– en Asie : Inde, Thaïland, Bornéo.

Certains se réunissent aussi :
– à Bugarach, dans l’Aude
– en Espagne, dans la Sierra Nevada
– en Turquie, les montagnes les plus élevées, les plus hautes.

  • 2012 et l’Arche de Noé

La solution avancée par le film 2012, les bateaux type Arches de Noé, seraient aussi pour Patrick Geryl une des plus importantes solutions et constitueraient une réplique de ce qui se passa 12.000 ans avant nous chez les Atlantes.

  • Conditions de vie après la fin du monde de 2012

Les conditions de vie des survivants seraient, selon Patrick Geryl, des plus terribles :
– destruction de la quasi totalité des installations humaines et disparition de 99,99% de la population de la Terre
– absence de vie animale et végétale sur la quasi totalité du globe
– pollution extrême de l’air et de l’eau à la suite des destructions de sites nucléaires, industriels et sites de stockage de combustibles
– occultation des rayons du soleil à cause de ces pollutions et des éruptions volcaniques
– destruction de tout appareil électronique à la suite de l’effet Carrington (vent d’ondes électromagnétiques, de particules solaires grillant tout appareil électrique ou électronique)
– destruction du savoir humain, hormis ce que les survivants auraient pu rassembler
– destruction des systèmes de secours, médicaux, et des services de l’ordre.
Bref, reconstruire le monde après 2012 ressemblerait à un retour progressif et quasi certain à une aire préhistorique pour l’humanité.

Même si nous n’adhérons pas à cette théorie apocalyptique du 21 décembre 2012, nous pensons qu’il est bon d’être prévoyants. A tout moment, nous pouvons être confrontés à une catastrophe naturelle ou une catastrophe due à l’activité humaine.
Restons positifs et oeuvrons à faire face aux crises moins graves et moins radicales que celle-ci … mais plus probables.

A tous les survivalistes, portez vous bien.

>> LIVRES A LIRE
Chasse à l’arc, l’ouvrage de référence de Lecaille et Menu
– Condensé de plusieurs ouvrages sur le survivalisme : survivre à l’effondrement économique, de Piero San Giorgio
Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber, roman survivaliste
Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks
l’art de la guerre de Sun Tzu
– Survivalisme en ville : Protegor, guide utile au survivaliste urbain
les salaisons : sécher, saler, confire, ou comment savoir conserver les aliments
les graines germées
– toutes les théories autour de la fin du monde en 2012 : Eric Laugerias, 2012 tout un monde
Aventure et Survie de John Wiseman
petit manuel à l’usage de ceux qui vivent retirés du monde
– le parcours d’un journaliste qui peu à peu est devenu survivaliste : Emergency, ce livre peut vous sauver la vie, Neil Strauss.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (168 sur 198 articles)