Survivalisme familial : la maison du survivaliste

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme familial : la maison du survivaliste

survivalisme familial la maison du survivaliste securiser sa maison Survivalisme familial : la maison du survivalisteSURVIVALISME FAMILIAL : LA MAISON DU SURVIVALISTE, SECURISER SA MAISON
Quelles sont les caractéristiques particulières de la maison du survivaliste en famille ? Comment choisir sa maison en tant que survivaliste ? Comment aménager la maison du survivaliste ? Des questions souvent posées et qui méritent quelques détails, à découvrir sur Terre-nouvelle.fr.

  • La maison du survivaliste en famille : un lieu de confort avant tout

Il n’est pas ici question de refuge précaire ni de bunker enfoui dans un jardin. Nous parlons lieu de vie de tous les jours, maison agréable à vivre, bref nid douillet, nid avec tout ce que cela comporte de notion de confort, de protection, de prévoyance.
Le survivalisme en France est intimement lié à la notion de confort : nous oeuvrons tous, en tant que survivaliste en famille, à conserver le confort magnifique que nos sociétés modernes nous ont apporté. Nous agissons pour la pérennité des biens et services dont nous disposons pour nos familles, donc notre maison se doit d’être le pilier central de nos préparations survivalistes.
Confort, bien vivre seront donc les maîtres mots d’une maison survivaliste bien préparée à… une catastrophe, une crise grave, une faillite, une « fin du monde tel que nous le connaissons ».

  • La maison du survivaliste en famille : notions de sécurité

Survivalisme familial : la maison du survivaliste, entre prévoyance, sécurité et confort

Survivalisme familial : la maison du survivaliste, entre prévoyance, sécurité et confort


La maison du survivaliste se doit d’être et de demeurer un lieu de paix : elle doit donc être sécurisée.
Là où il question de sécurité, il convient de choisir : habiter en ville ou en campagne. Vous l’aurez rapidement compris, la campagne offre beaucoup de solutions en terme de sécurité survivaliste (densité de population moins importante, possibilité de mettre en place un système de production de nourriture, d’eau, d’énergie).
Mais comment en pratique sécuriser sa maison d’un point de vue survivaliste ?

  • Quels équipements pour sécuriser sa maison

Un jour, alors qu’un vieux chasseur émérite nous parlait chiens de chasse, calibre 12 et cartouches, nous lui avons posé une simple question : quel équipement primordial il conseillerait à un survivaliste ? Sûr de lui, il a répondu : « que ferait un chasseur dans sa maison avec son fusil de chasse face à un incendie : rien !… sa maison brûlerait. Donc, il faut mieux commencer par avoir un extincteur. ». Et il est vrai qu’à la maison, nous avons 3 extincteurs.
Donc conclusion : le premier équipement de sécurité d’une maison survivaliste est un ensemble d’extincteurs, 3 pour une maison de 120m² et un extincteur par voiture.

Une maison sécurisée, c’est avant tout une maison qui évite l’intrusion lors de nos absences et la nuit. Des volets solides ou des grilles semblent une évidence. Attention aux systèmes de fermetures de volets trop faciles à ouvrir. Une tante a vu sa maison cambriolée plusieurs fois en Espagne, le temps de faire les courses au village, alors que les volets étaient fermés : une simple barre de fer avait suffi à les ouvrir.
Donc conclusion : des volets solides ou des grilles à chaque ouverture que l’on peut aussi fabriquer soi-même (vidéo explicative).

Une maison sécurisée c’est aussi une maison qui dissuade l’intrus d’entrer s’il a réussi à forcer la serrure. Ainsi, une alarme à forte intensité sonore, qui prévient les voisins, des amis, une société de sécurité ou la police, voilà un équipement utile. Si vous installez vous-même votre alarme domestique, le coût sera même minimal au regard des services potentiellement rendu par un tel système.
Donc conclusion : installation d’un système d’alarme.

Nous avons aussi installé une caméra reliée à Internet qui nous permet de surveiller la maison, via un smartphone ou un ordinateur, quand nous ne nous sommes pas chez nous : confort de savoir de tout va bien, possibilité de revenir en urgence ou de prévenir quelqu’un en cas d’intrusion.

Ensuite, il est évident qu’une famille survivaliste saura se défendre, les armes alternatives pour survivalistes sont là pour nous aider.

  • La maison du survivaliste en famille : notion d’indépendance

Etre survivaliste en famille, c’est avant tout se préparer à vivre sans support d’un système que l’on ressent fragile ou potentiellement défaillant. Idéalement, nos maisons survivalistes devraient avoir :
– une réserve alimentaire : au minimum de deux semaines de nourriture, au mieux de deux mois et dans l’idéal du nombre de mois nécessaires pour démarrer une production de nourriture pour la belle saison prochaine. Dans cette catégorie, pensez aussi à la protection de vos réserves alimentaires : pièges à mites alimentaires, pièges à souris et à rats (même si vous n’en avez pas besoin aujourd’hui, prévoyez en pour demain), bidons pour farine et caisses étanches pour produits sensibles.
– un stock de produits d’entretien et d’hygiène, au minimum d’un mois, au mieux d’un an, pensez aussi aux médicaments fréquemment utilisés par la famille
– un potager ou un début de potager prêt à produire pour la prochaine belle saison, avoir donc aussi des graines fertiles
– des poules pour les œufs au minimum et au mieux de la volaille pour la viande ou des lapins
– des arbres fruitiers y compris des fruits secs
– une ou des ruches
– un moyen d’alimentation en eau indépendant du réseau de la ville : puits ou source et système de filtration, récupération de l’eau de pluie
– un chauffe-eau solaire
– un moyen de production d’électricité indépendant du réseau EDF (groupe électrogène, éolienne, panneaux solaires)
– un moyen de chauffage au bois et un stock de bois : au minimum un an de chauffage en stock, au mieux 2 ans
– un atelier équipé d’un maximum d’outils dont nous devons savoir nous servir
– un stock en équipements pour enfants (penser qu’ils grandissent) : livres, jeux et loisirs, vêtements et chaussures.

La maison du survivaliste, un lieu de culture et de loisirs : livres, films, jeux et musique

La maison du survivaliste, un lieu de culture et de loisirs : livres, films, jeux et musique

  • La maison du survivaliste : lieu de loisirs et de culture

Parce que nous parlons continuité de la civilisation, il est du devoir des familles survivalistes de faire de leurs maisons des lieux de culture et de loisirs. Cela comprend de nombreux domaines :
– les livres : dans tous les domaines, de très nombreux livres pour tous les ages
– les films : une vidéothèque fournie
– la musique : non seulement enregistrements mais aussi instruments de musique
– le chant : pourquoi ne pas vous mettre au chant, on sait tous combien c’est bon pour le moral d’entendre une belle chanson
– les jeux : ludothèque pour petits mais aussi pour grands, pour jouer seul, jouer à deux ou jouer en famille.

  • La maison du survivaliste en famille : notion de préparation survivaliste en général

D’une façon générale, le lieu le plus approprié pour survivre, mais surtout vivre dans les meilleures conditions, est sa maison et non pas le fin fond du bois.
La maison du survivaliste, outre les stocks précisés ci-dessus doit répondre à différents critères survivalistes de base :
– Ne pas être dans une zone inondable ni dans une zone de fréquents cyclones
– Etre le plus éloigné possible d’une zone à risque d’un point de vue risques industriels et nucléaires (pas facile en France métropolitaine !)
– Etre le plus éloigné possible des zones urbaines dans lesquelles des soulèvements sociaux pourraient survenir en cas de crise majeure
– Etre située dans une zone où vous avez des appuis locaux, pour faire face ensemble à des situations critiques : exploitants agricoles, éleveur de chevaux, chasseurs, docteur,…
– Etre très bien isolée pour être facilement chauffée même en cas de pénurie sur le long terme en énergie et bois
– Avoir conservé tous les savoir-faire (livres) et l’outillage nécessaire pour, en cas d’ultime besoin, reconstruire notre civilisation. Avouons que ce domaine est le plus vaste des chantiers survivalistes : de la forge en passant par le dépeçage des bêtes, du tissage au travail du bois, de la cuisine sans électricité à la fabrication du verre,….

Il est difficile de tout concilier et peu d’entre nous peuvent affirmer qu’ils ont déjà tout mis en place. Mais plus nous serons nombreux à être prêts de ce but, moins dure sera la chute.

A tous les survivalistes, portez vous bien.

>> A LIRE AUSSI : - 12 films : Culture Survivaliste
- 12 livres : Culture Survivaliste
- Bushcraft, bivouac : les 4 équipements de pro qui peuvent changer la vie
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
- les 14 questions que le survivaliste doit s'être posées
- les 20 choses qu'un survivaliste doit avoir
- les 20 armes alternatives pour les survivalistes
- les 30 risques auxquels nous sommes exposés
- Comment tuer, plumer et vider un poulet, un canard : article et vidéo
- fabriquez vous-même une grille de protection pour vos fenêtres !
- les 10 livres les plus lus par les survivalistes résilients


Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (99 sur 198 articles)