Survivalisme familial : le sac d'alerte, d'évacuation ou BOB

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme familial : le sac dévacuation ou BOB

survivalisme kit evacuation bob5 Survivalisme familial : le sac dévacuation ou BOBSURVIVALISME FAMILIAL : LE SAC D’EVACUATION, SAC D’ALERTE ou BOB
En tant que survivaliste, nous organisons notre maison et ses réserves, notre voiture, notre edc (everyday carry) pour pouvoir faire face à un maximum de situations. Mais il existe une situation, la plus terrible de toutes, qui impose de quitter son domicile. Prévoir un sac d’évacuation aussi appelé BOB, pour Bug Out Bag, est une nécessité. Explications sur Terre-nouvelle.fr.

Survivalisme : sac d'évacuation, BOB

Survivalisme : sac d'évacuation, BOB

  • Etre forcé de quitter son domicile : la situation la plus critique

La situation la plus critique que tous les survivalistes redoutent (croisons les doigts pour que jamais nous ayons à faire face à ce genre de situation) est de devoir quitter son domicile.
Le domicile est l’endroit le plus sûr pour la famille : présence des réserves survivalistes, peut-être même du potager, présence des armes survivalistes, de toute la vie de la famille.
Mais les situations dans lesquelles l’évacuation est forcée existent : catastrophes naturelles, catastrophes industrielles, pollutions, épidémies, graves problèmes sociaux,…
Il peut alors être obligatoire de quitter le domicile pour se diriger en voiture ou à pied ou avec tout autre moyen vers un lieu de ralliement organisé par les autorités ou pour cheminer selon un plan d’évacuation prévue à l’avance vers une résidence de secours (un refuge prévu).

Découvrez dans la vidéo qui suit la solution que nous avons mise en place.



Quitter son domicile : trois situations selon le temps dont on dispose
Nous habitons non loin d’une centrale nucléaire (comme grand nombre de français). Nous avons donc prévu plusieurs situations d’évacuation suivant le temps dont nous disposons.
La première situation :nous ne disposons que de 0 minutes. En clair, il faut partir tout de suite. Nous n’avons le temps de prendre que :
– nos edc, everyday carry personnels, dans lesquels on retrouve le contenu dont nous avons déjà parlé, et notamment vos sauvegardes informatiques personnelles (documents de travail, sauvegarde des photos de famille, des documents notariés, des codes personnels, …)
– nos chaussures et vêtements adaptés à la saison
– un pack d’eau.

La deuxième situation : nous disposons d’une minute. Nous avons le temps de prendre en plus :
– les sacs d’alerte prévus, déjà complets pour les parents, les BOB, Bug Out Bag
– les minis sacs à dos d’enfants avec leurs doudous et leurs éventuels edc perso (lampes, outils multifonctions, sifflets, mousquetons, pierres à feu, paracorde).

La troisième situation : nous disposons de trois à cinq minutes pour quitter le domicile. Nous pouvons prendre alors en plus :
– les duvets de la famille (un duvet conservé ouvert sous son propre poids conservera son pouvoir isolant, prévoyez les sacs des duvets dans une poche latérale du B0B)
– les tapis de sol
– une caisse supplémentaire de nourriture comprenant boîtes de conserves (pouvant être mangées froides), chips, gâteaux, chocolat, bref ce qu’il faudra pour motiver vos enfants à avancer
– des packs d’eau suppplémentaires
– une pharmacie déjà constituée et un peu plus conséquente que celle présente dans vos edc et kits de voiture
– des armes alternatives survivalistes : arbalettes, arc, gomme cogne, batte de base ball, fusil pour les chasseurs
– et si nous avons encore un peu de temps : linge de rechange, jerricane de carburant.

  • Quitter son domicile en urgence : contenu du sac d’évacuation ou BOB

Quitter en urgence l’endroit le plus sécurisé, le domicile, implique une préparation préalable pour ne rien oublier de fondamental.
En effet, l’urgence perturbe les esprits, cause des troubles qui peut faire oublier l’essentiel. Rechercher partout ce qui manque, en pleine panique, peut prendre un temps précieux en cas d’alerte critique (raz de marée, …).
Vous dormirez plus sereins si une bonne fois pour toutes vous avez réuni, dans des sacs, dans le placard de l’entrée, les quelques affaires nécessaires en cas d’alerte. C’est ce que nous appelons le sac d’alerte ou BOB, Bug Out Bag.

Vous devez conserver sous la main, prêt à partir, même de nuit les sacs à dos convenables à chaque membre de la famille (inutile de faire porter un sac de 75l à une petite maman ou à votre poussinnette de 5 ans) comprenant le kit d’alerte ou d’évacuation.

Que contient le BOB ou kit d’évacuation survivaliste :
– assiettes et mugs pour chaque membre de la famille
– couverts
– de quoi faire chauffer les aliments : casserole avec couvercle, réchaud et sa cartouche
– un peu de nourriture dont vous vérifierez régulièrement les dates de pérennité, l’équivalent de trois jours de nourriture (pâtes à cuisson rapide par exemple, barres céréales et chocolat, boissons énergétiques dans le cas où il faudrait conduire de longues heures sans dormir)
– papier hygiénique et mouchoirs (toujours présents dans la poche supérieure des BOB)
– trousse de premiers soins
– trousse de toilette
– trousse de couture
– rouleau de paracorde
– boussole
– quelques sacs poubelles, quelques sacs de congélation étanches
– du gel désinfectant pour les mains
– mini trousse à outils
– une dizaine de bougies
– allumettes et pierre allume feu
– un petit réchaud et sa cartouche
– cachets pour désinfecter l’eau
– couteau type opinel
– serviettes éponge
– éponge pour la vaisselle
– plaids
– ponchos pour toute la famille
– machette, hâche.

Tout l’ensemble doit entrer de façon facile et rapide dans le coffre de la voiture familiale : pas question de prendre deux heures à tout retourner dans tous les sens pour tout faire rentrer dans le coffre comme pour les départs en vacances.
Il peut être utile de faire un entraînement de départ précipité pour calculer combien de temps vous mettriez à partir : ce serait l’occasion de se rendre compte que des affaires son trop difficiles d’accès, que vous n’étiez pas tout à fait prêt au niveau du kit d’alerte survivaliste car par exemple le réchaud était dans les affaires de camping, que la trousse de premiers soins n’avait pas été re-complétée, que les pâtes et les barres chocolatées étaient largement périmées.

Partir en toute hâte de la maison, sans avoir rien prévu, peut entraîner des situations de drame critique. Prévoir un minimum, pas forcément plus qu’une famille qui aurait l’habitude de faire du camping, peut changer beaucoup de chose. Gageons que nous n’aurons jamais à faire face à ce genre de situation.

Toutes ces précautions sont prévues pour vivre bien.

A tous les survivalistes en famille, portez vous bien.

>> A LIRE AUSSI : - 12 films : Culture Survivaliste
- 12 livres : Culture Survivaliste
- Bushcraft, bivouac : les 4 équipements de pro qui peuvent changer la vie
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
- les 14 questions que le survivaliste doit s'être posées
- les 20 choses qu'un survivaliste doit avoir
- les 20 armes alternatives pour les survivalistes
- les 30 risques auxquels nous sommes exposés
- Comment tuer, plumer et vider un poulet, un canard : article et vidéo
- fabriquez vous-même une grille de protection pour vos fenêtres !
- les 10 livres les plus lus par les survivalistes résilients


Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (150 sur 198 articles)