Survivalisme familial : usurpation d'identité

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme familial : usurpation didentité

SURVIVALISME FAMILIAL : USURPATION D’IDENTITE
L’usurpation d’identité n’arrive pas qu’aux autres. Partant de l’exemple d’une connaissance, nous avons pensé, en tant que survivalistes, à quelques préventions de base pour éviter ce terrible écueil : l’usurpation d’identité. Explications sur Terre-nouvelle.fr.

Survivalisme familial : l'usurpation d'identité

Survivalisme familial : l'usurpation d'identité

  • Exemple réel d’usurpation d’identité

C’est arrivé au père d’une amie : une usurpation d’identité décelée tardivement.
Un jour, ce monsieur très sérieux reçoit par la poste une amende pour excès de vitesse dans une commune où il n’a jamais mis les pieds. De suite, avec sa femme les doutes s’élèvent. Ils contestent l’amende et se penchent sérieusement sur les relevés bancaires de derniers mois : une multitudes de petits paiements, représentant au global une somme importante, ont été réalisés par un tiers inconnu. Des virements fantômes apparaissent. Quelqu’un a les clefs de leurs comptes bancaires, un faux permis de conduire, et quoi d’autre?… et peut faire ce qu’il veut. Ils engagent une procédure pour fermer au plus vite tous leurs comptes bancaires.
Reste à combler les pertes. Le plus difficile est de prouver à posteriori les paiements frauduleux et de démontrer leur innocence vis à vis des infractions de la route. Une assurance bancaire est prête à prendre en charge les achats frauduleux, à condition d’en apporter la preuve…
Il semblerait que dans le cas cité ci-dessus, et selon les informations apportées par les investigateurs, l’identité bancaire et personnelle de la victime ait pu être dérobée au moment d’un paiement sur Internet et lors d’une consultation frauduleuse de leurs informations personnelles : un sac fouillé, un appartement cambriolé. Le nom, l’adresse, l’age, le numéro du permis de conduire, mais aussi les coordonnées bancaires ont été à un moment ou un autre copiées et utilisées à des fins malhonnêtes.

  • Quelques méthodes utilisées par les usurpateurs d’identité

Le malfaiteurs usurpateur d’identité doivent récolter un certain nombre d’informations :
– nom, adresse et age : le voleur d’identité peut agir en votre nom. S’il connait en plus un minimum de votre passé (formations, emplois), ou s’il a accès au nom des vôtres il peut encore plus se faire passer pour vous.
– numéro de sécurité sociale pour les liens avec les administrations telles que CAF ou Sécurité Sociale (des paiements peuvent être interceptés)
– pour aller plus loin : numéro de permis de conduire, de carte d’identité, de passeport. Le voleur d’identité peut alors travailler, voyager, au nom de la victime. Il peut même commettre des infractions qui seront reprochées au vrai porteur d’identité.
– niveau encore supérieur : numéro de comptes bancaires, codes d’accès, signature. A l’aide de votre simple signature, de la mention de votre nom, adresse et age, le malfaiteur peut se faire passer pour vous dans une agence bancaire (là où le personnel ne vous connait pas très bien). Le voleur d’identité peut alors retirer un chéquier, faire un virement…

Bien sûr, il est très difficile de se prémunir de ce genre de problème. Une multitudes de situations peuvent amener des malfaiteurs à connaître les informations utiles à une usurpation d’identité :
– Nous pouvons d’abord tous être victime d’un vol de sac à main, d’edc dans lequel se trouvent tous nos papiers d’identité.
– Un cambriolage peut aussi cacher une recherche d’informations liées à l’identité des victimes.
– Nous échangeons tellement souvent des informations personnelles avec une foule de personnes. Dans le lot, il peut toujours y avoir un maillon défaillant : une opératrice de saisie, un réceptionniste du courrier, et ce même dans les administrations les plus sérieuses, dans les entreprises les plus connues.
– Les courriers jetés peuvent aussi recelés des informations utiles à un vol d’identité : je me souviens que lorsque j’étais petite, mes parents ne jetaient aucun document sur lequel pourrait figurer des informations de l’ordre de leur identité personnelle, un modèle de signature ou tout document comprenant des coordonnées personnelles ou bancaires.
– Notre courrier postal peut aussi être dérobé. Le courrier volé peut apporter toutes les informations désirées à l’usurpateur d’identité : les portes de boîtes aux lettres qui ferment mal sont un point d’entrée pour les usurpateurs d’identité.

  • Comment se prémunir d’une usurpation d’identité

Commençons néanmoins par éviter les pièges les plus faciles à déceler dans le cadre d’une usurpation d’identité :
– Les mails de la CAF, de votre banque, des impôts, vous demandant de vous connecter pour valider des informations. J’ai même reçu un mail d’une pseudo CAF qui m’indiquait que je n’avais pas reçu une somme de quelques 400 et quelques euros, avec les centimes, m’étant destinée. Il fallait donc que je me connecte via leur mail sur la CAF pour indiquer quel mode de paiement je voulais : appât du gain et arnaque.
– Les sites Internet de vente inconnus : préférez le paiement via paypal, aucune information personnelle d’ordre bancaire ne circule. Seule votre nom et adresse sont communiquées au vendeur.
– Facebook et autres réseaux sociaux : avec votre vrai nom et quelques informations vous concernant, des malfaiteurs ont un début d’indications à votre sujet, ou alors un moyen de compléter des informations qu’ils avaient partiellement à votre sujet, confortant ainsi leur capacité à usurper votre identité.
– Comptes bancaires : il est important de savoir de suite si des paiements frauduleux, si des prélèvements frauduleux, sont effectués depuis vos comptes. Si vous faites tous les mois une vérifications précises de vos comptes, vous diminuer le risque de ne vous apercevoir que plusieurs après d’une fuite de fonds récurrents. Vous limitez ainsi les dégâts.
– Surveillez l’état de la serrure de votre boîte aux lettres.
– Installez vous même une une alarme domestique à la maison, poser vous-même des grilles de protection aux fenêtres dont vous ne fermez pas volets.
– Ne laissez pas sans surveillance votre sac, votre edc, dans lequel figure toutes vos informations personnelles : dans une voiture, dans un bureau ouvert… Sans être forcément volé, votre edc peut être « consulté » et les informations notées pour de futures et fructueuses utilisations.

Et vous, à quelles méthodes et préventions avez-vous pensé? Merci d’avance pour vos commentaires.

A tous les survivalistes, portez vous bien.

>> A LIRE AUSSI
les 10 livres les plus lus par les survivalistes résilients
nos 7 films survivalistes préférés
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
les 14 questions que le survivaliste doit s’être posées
- les 20 choses qu’un survivaliste doit avoir
les 20 armes alternatives pour les survivalistes
les 30 risques auxquels nous sommes exposés
Comment tuer, plumer et vider un poulet, un canard : article et vidéo
la maison du survivaliste
Survivalisme en France.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (169 sur 198 articles)