Survivalisme : les 4 grands risques sanitaires

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme : les 4 grands risques sanitaires

survivalisme intelligentSURVIVALISME : LES 4 GRANDS RISQUES SANITAIRES
Le monde change.
L’humanité va devoir faire face à 4 grands risques sanitaires.
Quels sont les principaux risques de pandémie de notre époque ? à quelles maladies devront-nous faire face ? en détails sur Terre-nouvelle.fr.

Les Etats, l’OMS, les grands groupes pharmaceutiques le savent : changements climatiques, surpopulation, mouvements de population à l’échelle mondiale, mutation des virus accélérée, sur-exploitation des antibiotiques et donc risque de résistance des bactéries, l’humanité devra statistiquement faire face à d’importantes pandémies.
Autour d’un bon gratin, nous avons questionné notre ami, membre à haut niveau de responsabilité dans un groupe pharmaceutique, pour savoir exactement ce à quoi nous attendre.

  • Risque sanitaire numéro 1 : la grippe

La grippe, qui avant était un virus bénin du phoque, est passée au cheval, à la vache et est aujourd’hui un virus de l’homme.
Etant un virus à ARN (mono brin, contrairement à l’ADN), il peut très facilement muter.
Donc, toutes les années, l’hiver apporte son challenge : la grippe de cette année va-t-elle être meurtrière ?
On se rappelle le cas de la grippe espagnole !
Donc, la course contre la montre, c’est établir un vaccin efficace et sans effets secondaires pour la prochaine grippe, dans le cas où elle serait dramatique.

  • Risque sanitaire numéro 2 : le virus Ebola

Nous l’avons déjà vu : le cas critique serait un virus Ebola mutant adapté à l’humain, avec contagiosité type grippe, par aérosol.

  • Risque sanitaire numéro 3 : la résistance bactérienne en milieu hospitalier

C’est un vrai problème de santé publique : il ne faut pas en arriver à un stade où l’on risque sa vie en allant en milieu hospitalier.
Je pense notamment à notre ancien voisin, Alain, dans les monts du lyonnais, qui était dans une chaise roulante suite à une contamination en milieu hospitalier après une opération chirurgicale bénigne.

  • Risque sanitaire numéro 4 : les maladies à vecteur

Parmi les maladies à vecteur, on retrouve notamment : peste, paludisme, maladie de Lyme, chikungunia,… Elles sont transmises par : les puces, les tiques, les moustiques,… qui sont appelés les vecteurs.
Les maladies à vecteur sont un vrai challenge pour l’Europe et les USA.
La cause : le changement climatique.
En effet, avec le réchauffement climatique, des maladies remontent au nord.
Par exemple, la fièvre catarrhale ovine, transmise par un petit insecte volant, se trouvait uniquement en Afrique.
Elle est remontée au nord : d’abord Maghreb, puis Espagne, puis Corse dans les années 1980. En 2010, la fièvre catarrhale ovine a été retrouvée en Europe, jusqu’en Hollande.
Ce sont des maladies qui sont très stables, car pour se propager, elles passent d’un hôte à un autre : cela nécessite une très grande stabilité, le moindre changement d’un maillon et la chaîne est interrompue. Ce sont donc des maladies stables sur le long terme.
Pour en venir à bout, il faut lutter contre le vecteur, par exemple lâcher des mâles stériles, avec le risque par ce genre de méthode de jouer aux apprentis sorciers.

Ami lecteur de Terre nouvelle, portez-vous bien.

>> A LIRE AUSSI - survivalisme : les 4 grands risques sanitaires
- Ebola et survivalisme : quel est le vrai danger ?
- Virus de la grippe : pandémie de grippe
- la Peste pourrait revenir en Europe
- Pandémie, épizootie, contamination par les animaux : la procédure sanitaire.


Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (41 sur 198 articles)