Survivalisme : les graines germées

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme : les graines germées

survivalisme graines germees Survivalisme : les graines germées
SURVIVALISME FAMILIAL : LES GRAINES GERMEES
Nous devons envisager qu’un jour la nourriture puisse manquer. Même si en tant que survivalistes en famille, nous avons prévu un stock alimentaire, des produits frais sont toujours meilleurs pour le moral et la santé. Les graines germées sont alors toutes désignées pour améliorer les repas survivalistes. Explications sur Terre-nouvelle.fr.

  • Graines germées : aliment de survie en cas de crise

Survivalisme : les graines germées

Survivalisme : les graines germées


Imaginons le cas d’une crise critique pendant laquelle le système mettrait du temps à se remettre en route. Les magasins alimentaires pourraient être en rupture de stocks durant plusieurs mois. Les réserves en nourriture des survivalistes pourraient alors ne pas suffire. Démarrer un vrai potager peut demander jusqu’à un an suivant la saison, la qualité du sol du potager et l’avancée des connaissances et moyens du jardinier.
Reste la solution des graines germées.
Attention, il ne s’agit pas d’avoir sous la main un ingrédient qui permettrait à partir d’un petit tas de graines de produire un champ complet de nourriture. Mais il sera possible, dans des proportions presque équivalentes graines – aliment produit, d’obtenir un aliment frais et riche sans place, sans lumière et presque sans compétence.

  • Quelles graines germées pour les survivalistes

Les graines germées ne demandent pas de lumière. Il ne faut ni beaucoup de place ni beaucoup de soin ou d’habileté pour faire pousser des graines germées. Il faut prévoir des graines et :
– soit un germoir prévu pour graines germées
– soit un pot en verre bouché d’une gaze ou d’un bas à l’aide d’un élastique et incliné sur un support fabriqué maison.
Pour obtenir des graines germées mangeables, il faut 5 à 12 jours suivant les graines. Vous pouvez opter pour une consommation de graines germées, mais aussi de jeunes pousses et enfin d’herbes.
Les graines les plus faciles à faire germer sont dans un premier temps les céréales, les légumineuses et les oléagineuses :
– les céréales : blés, seigle, avoine, orge, épeautre, kamut
– le céréales sans gluten : millet, amarante, quinoa, sarrasin
– les légumineuses : haricots, fèves, lentilles, trèfles, alfalfa, fenugrec
– les oléagineuses : amande, graine de courge, lin, tournesol, sésame.


Graines germées, en lien direct vers Amazon
  • Les graines germées : un aliment de qualité en situation de survie

Consommer des graines germées signifie manger un aliment vivant.
Les graines germées ont maintes qualités :
– digestes : la germination fournit un aliment plus facile à digérer du fait de la richesse en enzymes des graines germées
– riches en nutriments : certains avancent que la valeur nutritive des graines germées est 10 à 57 fois supérieure que celle des fruits et légumes. Vitamines, sucres simples, acides aminés, minéraux en grande quantité, déchets réduits au minimum pour économiser le métabolisme
– rapide, facile et économique à faire pousser.

  • Livre de référence sur les graines germées

Je vous ai mis en lien direct vers Amazon le livre de Carole Dougoud Chavannes, Les graines germées de A à Z.
C’est un ouvrage que j’ai très apprécié car il est complet. Il nous guide nous seulement pour la culture des graines germées, le choix de l’équipement, mais aussi il nous apporte quelques idées pour cuisiner ces germes, ces pousses, ces herbes qui nous intrigue au premier abord.
Donc, pour bien commencer avec les graines germées, je vous conseille Les Graines germées de A à Z.

  • Equipement pour produire des graines germées

Vous pouvez opter pour la solution économique du pot en verre incliné et de la feuille de gaz. Mais il est plus facile à mon sens (et plus rassurant) d’investir dans des pots pour graines germées prévus à cet effet. Il existe même des germoirs automatiques pour les plus pressés, les plus tête en l’air, les plus accros à la techno (bien que cela demeure peu technologique, avouons le).
Je vous mets une sélection de germoir en lien direct vers Amazon à des prix tout à fait raisonnables.

En bon survivaliste en famille, surtout, veillez à essayer, à vous faire la main et à garder à la maison quelques pots de graine, en cas de besoin.

A tous les survivalistes, portez vous bien.

>> LIVRES à LIRE
– Condensé de plusieurs ouvrages : survivre à l’effondrement économique, de Piero San Giorgio
Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber, roman survivaliste
Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks
– Survivalisme en ville : Protegor, guide utile au survivaliste urbain
l’art de la guerre de Sun Tzu
les salaisons : sécher, saler, confire, ou comment savoir conserver les aliments
– toutes les théories autour de la fin du monde en 2012 : Eric Laugerias, 2012 tout un monde
– un théorie sur la fin du monde en 2012: la fin du monde en décembre 2012 et la prophétie d’Orion, Patrick Geryl
Aventure et Survie de John Wiseman
petit manuel à l’usage de ceux qui vivent retirés du monde
– le parcours d’un journaliste qui peu à peu est devenu survivaliste : Emergency, ce livre peut vous sauver la vie, Neil Strauss.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (151 sur 198 articles)