Survivalisme : les non survivalistes doivent acheter de l'OR

manifeste du survivalisme familial2 Survivalisme : les non survivalistes doivent acheter de lOR

survivalisme or pour les non survivalistes Survivalisme : les non survivalistes doivent acheter de lORSURVIVALISME : LES NON SURVIVALISTES DOIVENT ACHETER DE L’OR
Nous avons déjà parlé de l’or sur Terre nouvelle : acheter ou non de l’or en tant que survivaliste. Nous voulions apporter une précision pour les non survivalistes : il serait mieux pour eux qu’ils stockent de l’or. Explications sur Terre-nouvelle.fr.

  • Continuer à vivre après la fin du monde tel que nous le connaissons

Si l’on considère une crise réelle qui mettrait à mal une grande partie des services auxquels nous avons accès, tous, survivalistes et non survivalistes, devons être aptes à faire face, pour la sauvegarde des nôtres.
Si le survivaliste, par définition, se prépare, cela n’est pas le cas du quidam.

  • De l’or comme moyen de troc

Que peut faire, au minimum, le quidam pour survivre en cas de coup dur ?
Si une personne lambda n’a ni réserves alimentaires, ni médicaments d’avance, ni moyen de chauffage ni eau potable, si cette personne se retrouve démunie d’un point de vue sécurité personnelle, il est clair qu’il lui faut un moyen de troc pour obtenir tout ce qui lui manque dans un monde sans dessus dessous :
– soit cette personne lambda, non survivaliste, a une compétence rare et recherchée, donc utile et alors elle pourra troquer son savoir-faire contre les denrées et services qui lui manquent,
– soit cette personne lambda, non survivaliste, possède un stock d’un matériau rare et convoité de tout temps par l’homme : de l’or ou de l’argent et alors elle s’en servira pour acheter, à prix d’or, ce qui lui manquera.

L’or et l’argent ne se mangent pas et ne sont pas forcément utiles au sein d’un processus industriel primitif (l’or est utile en industrie de pointe, électronique, robotique,…). C’est pourquoi il n’est pas judicieux pour des survivalistes avertis d’immobiliser des fonds importants dans un tel placement.
Mais le survivaliste pourra se poser la question, si un non survivaliste vient taper à sa porte, s’il est O.K. pour troquer un sac de riz contre son poids en or.

Survivaliste, ne stockez pas d’or aujourd’hui mais des biens utiles. Vous troquerez demain farine et clous contre les lingots des non prévoyants.

A tous les survivalistes, portez vous bien.

>> A LIRE AUSSI
les 10 livres les plus lus par les survivalistes résilients
nos 7 films survivalistes préférés
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
les 14 questions que le survivaliste doit s’être posées
- les 20 choses qu’un survivaliste doit avoir
les 20 armes alternatives pour les survivalistes
les 30 risques auxquels nous sommes exposés
Comment tuer, plumer et vider un poulet, un canard : article et vidéo
la maison du survivaliste
Survivalisme en France.
- les 38 choses que le survivaliste doit savoir faire
les 14 questions que le survivaliste doit s’être posées
- les 20 choses qu’un survivaliste doit avoir
les 20 armes alternatives pour les survivalistes.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu


A lire également concernant :survivalisme (124 sur 198 articles)