Restons minces sans régime

manifeste du survivalisme familial2 Restons minces sans régime

Nous avons toutes et tous envie d’une ligne parfaite sans faire l’effort d’avaler des poudres miracles, des tonnes de viande animale (régime hyper-protéiné), ou d’ingurgiter des kilos de bananes un jour et des kilos de fromage le lendemain (régime un aliment unique par jour).

Alors, en bon french californian, voilà quelques idées qu’il fait bon écouter.

Lorsque vous voulez un conseil, sachez le prendre non chez celui qui parle sans cesse, mais chez celui qui a réussi dans ce qu’il prône.
En fait, ne peuvent donner des conseils que ceux qui sont parvenu au bout de ce qu’ils avancent.
Cela peut paraître évident, mais remarquez que souvent ce n’est pas le cas.
Alors sachons chasser les faux messies et dénicher ceux et celles qui sont allé de l’avant.

Dans le domaine de l’art de vivre et plus particulièrement dans le domaine culinaire allié à la minceur et à la longévité, thèmes qui me sont chers, j’ai trouvé deux ouvrages qui devraient vous intéresser.

  • Mireille Guiliano : ces françaises qui ne grossissent pas

Les françaises et leurs habitudes alimentaires sont mises en avant dans le délicieux ouvrage de Mireille Guiliano, Ces Françaises qui ne grossissent pas : Comment font-elles ? Restons minces sans régime.

Française originaire de Lorraine, Mireille Guiliano est PDG de Clicquot Inc., filiale américaine de Veuve Clicquot. Sa vie trépidante trouve néanmoins une place de choix aux bons petits plats « made in France » mais par elle-même, pour les plaisirs des papilles et du test du miroir.
Alors, sachons jeter un œil critique et intéressé à ses conseils. Des recettes simples et savoureuses, le retour des courses au marché, des produits frais et des recettes équilibrées, voilà ce que Mireille Guiliano peut nous apporter. Même si nous sommes convaincus que de bons aliments français font de bonnes tables, lire un ouvrage qui va dans notre sens est toujours un grand plaisir.


Ces françaises qui ne grossissent pas
  • Naomi Moriyama et William Doyle, Pourquoi les Japonaises ne vieillissent pas et ne grossissent pas.

Dans l’ouvrage de Naomi Moriyama et William Doyle,Pourquoi les Japonaises ne vieillissent pas et ne grossissent pas : L’art de vivre japonais au service de la santé et de la minceur Restons minces sans régime, ce sont les japonaises qui sont à l’honneur.
Dans ce pays qui a le plus faible taux d’obésité au monde et le plus fort taux de longévité des femmes sur Terre, le femmes sont le point de focalisation de grands nombres de gourous en mal de régimes amincissants. Les deux auteurs de l’ouvrage dont je vous parle ici, William Doyle et Naomi Moriyama, sont mari et femme, l’un américain, l’autre japonaise. C’est dans la minuscule cuisine japonaise de la maman de Naomi que toutes les saveurs, toute la rigueur et tout le bénéfice de l’art culinaire japonais prend ses dimensions.

Dans le pays où « une femme de quarante ans en paraît vingt », il y a fort à parier qu’il y a de bonnes idées à découvrir, s’approprier, tout du moins essayer.
J’ai retrouvé dans les pages de « Pourquoi les Japonaises ne vieillissent pas et ne grossissent pas » grands nombres des préceptes alimentaires que nous prônons dans notre foyer. Par exemple, les petites quantités d’aliments proposés dans de petites assiettes ou de petits bols, mais aussi les aliments de base pour une ligne mince et une longévité accrue :
– légumes (le mieux étant bio ou du jardin, envahissons nos terrasses de pots de légumes et de petites baies!…)
– fruits
– céréales complètes
– riz complet
– peu de protéine animales, si ce ne sont des œufs et du poisson.
Ces aliments alliés à une activité physique régulière sont gages d’un vieillissement ralenti et d’un poids plus léger.
Les french californian dont nous parlons dans les page de Terre-nouvelle sont bien en accord avec le principes exposés dans l’ouvrage de Naomi Moriyama et William Doyle que je vous invite à découvrir.



Devenez membre pour accéder à tout le contenu