histoires de ''chiottes''

HISTOIRES DE « CHIOTTES »

Vous avez peut-être déjà entendu, ou dit cette phrase :

« J’ai pas envie de déboucher des chiottes d’un locataire ».

…. normal

Personne n’en a envie. >> histoires de  »chiottes »

Immobilier : faire construire ou acheter dans l'ancien

IMMOBILIER : FAIRE CONSTRUIRE OU ACHETER DANS L’ANCIEN

faire construire ou acheter un bien immobilier ancien

faire construire ou acheter un bien immobilier ancien

Lorsque l’on souhaite acquérir un bien immobilier, que ce soit pour y vivre, y travailler ou faire un investissement immobilier, il convient de choisir entre deux solutions : faire construire et acheter un bien immobilier neuf ou rénover un bien immobilier ancien.
La réponse n’est pas aussi simple que l’on peut le penser et je tiens à vous faire partager nos études et réflexions.

  • Achat d’une construction neuve : notre expérience

Construire une maison neuve doit être l’occasion de choisir une maison en accord avec ses goûts, ses principes et sa façon de vivre : nombre de pièces qui vont bien, mode de chauffage et isolation de qualité, bilan énergétique neutre et matériaux bios, bref, une maison neuve doit être meilleure qu’une vieille maison. Nous avons consulté divers constructeurs de maisons en bois : en effet, nous voulions une maison en bois, le plus écologique possible et peu énergivore. Nous avons trouvé un constructeur de chalets en bois canadien qui propose des maisons de rêve à des prix à tomber par terre tant ils sont abordables : vous pouvez acheter une maison en kit pour moins de 50000euros avec du style et une surface supérieure à 150m². Nous nous sommes alors enthousiasmés et avons fait des plans sur la comète. Mais le constructeur nous a guidé vers un distributeur français, très peu sympathique, qui pratiquait des prix effarants : près de dix fois le prix d’achat au Canada. De plus, il semblerait que les maisons victoriennes, nos chères painted laidies, ne soient pas appréciées de partout et que donc il est difficile de trouver une commune qui valide ce genre de permis de construire.
Nous nous sommes alors dirigés vers une maison française à bilan énergétique nul : une maison du bons sens de chez maison phénix. Pour une villa de 160m², très agréable dans son découpage, avec 50m² de garage, sur un terrain de 800m² dans les monts du lyonnais, il fallait compter 325000euros. Mais en allant plus loin dans l’étude, nous avons réalisé quelques points noirs du projet : pas de portail, aucune végétation ni allées (de la terre battue infâme pas même mise à niveau) et encore moins d’arbres, de fruitiers ou de haie, pas de clôture, pas de terrasse au propre, pas de piscine, pas de portique, pas d’allée pour accéder au garage ni de zone de parking nette et délimitée, pas de potager, pas de système de récupération de l’eau de pluie, pas de store ni d’alarme… Bref, beaucoup d’aménagements demeurent à faire et la maison n’en est, à 325.000.euros, qu’à une première étape en devenir. Le budget pour acquérir tout ce qui manque est, vous l’aurez compris, énorme et certains professionnels nous ont soufflé le chiffre de plus de 50.000.euros.
On comprend mieux pourquoi, dans les zones récentes pavillonnaires (même celles de cinq ans d’âge), on retrouve des maisons sans abords, sans arbres, avec de la terre battue pour accéder à la maison et parfois même sans clôture ou tout juste un grillage branlant mais pas de portail.
Je dirais donc : attention à la construction neuve de villa. C’est un projet beau et enthousiasmant qui peut se révéler un succès si l’on a du temps. Les spécialistes de l’immobilier vous diront qu’en général une maison n’acquiert tout son caractère et s’insère dans son environnement que cinq années après sa construction, à condition que ses propriétaires soient attentifs aux soins et embellissements apportés.
Notez que nous avons déjà fait construire un assez gros projet immobilier d’entreprise : le bilan est là aussi qu’il faut avoir du temps, du temps pour attendre que les travaux s’achèvent, avec tous les aléas en terme de météo et autres délais ou erreurs de construction, du temps pour que les végétaux poussent et que l’immeuble soit véritablement fonctionnel.

Par contre et tous nos amis ayant franchi ce pas sont d’accord, l’achat d’un appartement dans un programme neuf est gage à l’inverse de maîtrise des budgets : dans la mesure où vous connaissez avec précision le niveau de finition de votre bien (sol, murs, portes, salle de bain et cuisine), le budget est connu et fixé et surtout les travaux ultérieurs de rénovation sont réduits à quasi néant (modulo les entretiens standards obligatoires).

  • Achat d’un bien immobilier ancien : nos expériences

Nous avons acquis déjà plusieurs biens immobiliers anciens à rénover ou en bon état et voici le bilan de notre expérience.
Acheter un bien immobilier ancien doit forcément être moins cher que d’acquérir un bien neuf. En effet, les rénovations sont forcément onéreuses et doivent être prises en compte. Hormis le cas des biens de caractères qui sont courus et rares, les biens immobiliers anciens doivent être plus abordables financièrement.
Par contre, grand nombre d’acquéreurs s’épuisent dans la rénovation de leur bien : ils ont acquis un bien trop cher pour eux et cherchent vainement à faire eux-mêmes des réparations pour lesquelles ils n’ont ni les connaissances techniques ni les moyens financiers. Le bilan est terrible : les maisons sont revendues à la hâte après plusieurs années de labeur éreintant et ne ressemblent souvent plus à rien. Le bien est alors non valorisé mais dévalorisé. Attention en tant qu’acquéreur à ce que j’appellerais la bricole, car les surprises peuvent être grandes (nous avons visité des biens pour lesquels les sections de poutre des planchers étaient affreusement sous dimensionnées, dans lesquelles la plomberie était mal faite à faire peur, dans lesquelles le carrelage était posé à la façon d’un dos de vieille tortue pleine de rhumatismes).
Un bien immobilier ancien a part contre, si vous le choisissez bien, l’avantage d’avoir déjà beaucoup des équipements manquants à un bien immobilier neuf. Valider la qualité de ces aménagements (végétaux, cuisine, salle de bain, abords) et leur adéquation avec vos goûts ou sinon calculer le coût d’une remise à niveau, voilà la bonne démarche.
Sachez qu’une maison au terrain clôturé et aux végétaux déjà bien enracinés a beaucoup plus de valeur qu’une maison au terrain ouvert et nu. De même, un appartement équipé d’une cuisine qui vous plait et d’une salle de bain au goût du jour, d’un store et d’une alarme a plus de valeur qu’un appartement vide et vierge.

Choix, estimation des aménagements et travaux éventuels, ainsi que validation précise de vos goûts et préférences, voici les principales clefs d’une acquisition immobilière réussie.

NB : je vous annonce la création du blog être-rentier.fr dans lequel vous trouverez dorénavant tous les articles de Terre nouvelle concernant les finances, l’immobilier, la carrière, la gestion.

>> A LIRE AUSSI
achat immobilier : valeur vraie, négociation, notre expérience
immobilier en France : les prix multipliés par 4 en vingt ans
immobilier : valeur vraie des logements
crédits immobiliers : allongement de la durée des crédits pour accélérer l’augmentation du prix des biens immobiliers
immobilier : une valeur refuge
l’immobilier valorisé en tant que placement financier locatif
acheter un bien immobilier entre particuliers ou via une agence ?
à chaque vendeur de bien immobilier sa marge de négociation possible
valoriser un bien : l’emplacement, l’existant, les travaux, le revenu locatif potentiel
marché de l’immobilier au rythme des saisons
immobilier : attention aux maisons bricolées
immobilier : arrivée des maisons bon marché
la marge de négociation vis à vis des vendeurs : notre expérience.
combien d’offres pour aboutir à un achat immobilier : notre expérience
immobilier : fixer le prix de vente d’un bien immobilier
la maison idéale
coût d’un déménagement
immobilier : vente aux enchères immobilières
home staging
immobilier : les documents nécessaires lors de la signature d’un bail de location
immobilier : modèle de calcul de rentabilité d’une location immobilière.

Immobilier : Vente aux enchères immobilières

IMMOBILIER : VENTE AUX ENCHERES IMMOBILIERES
Les ventes aux enchères immobilières attirent un public de plus en plus nombreux : prix très en dessous du marché, rapidité des transactions, les acquéreurs potentiels se laissent tenter.

Il faut moduler cet attrait pour les ventes aux enchères immobilières, notamment dans le cas des ventes de résidences de particuliers. Analysons ensemble les détails d’une telle procédure :
– des professionnels sillonnent bien souvent les ventes et remportent les biens à bas prix ;
– il faut payer un avocat (300euros de frais de départ pour se faire représenter sans possibilité de récupérer la somme même si vous n’avez rien obtenu en fin de vente) ;
– les procédures d’expulsion des anciens propriétaires peuvent être longues et onéreuses : un huissier me racontait les difficultés à expulser un ancien propriétaire qui avait fait de mauvaises affaires et avait vu sa résidence principale vendue au enchères. Après deux ans de procédures coûteuses pour les acquéreurs (environ 30.000euros), ils ont fait intervenir la police et le pauvre expulsé a été menotté puis sorti manu militari de son ancien logement, les frais de déménagement de ses affaires étant bien entendu à la charge de celui qui expulse, en clair l’acquéreur du bien. Mais à peine un jour après avoir été expulsé, l’ancien occupant est revenu : le cauchemar pour les acquéreurs qui avait accumulé les frais et n’avaient pas pu habiter leur bien pendant plus de deux ans (s’il y a des enfants, les délais d’expulsion peuvent être longs, très longs)
– à l’origine, les procédures pour mettre en vente la résidence principale d’une famille sont contraignantes et longues : un huissier met deux ans pour aboutir à la conclusion qu’aucune solution amiable alternative ne peut être envisagée et propose donc la saisie de la maison et sa mise en vente aux enchères : le bien est alors proposé à la vente par un commissaire priseur qui fixe le prix de vente aux niveau des dettes des occupants (plus frais annexes) puis fixe une date et une heure pendant laquelle le bien immobilier peut être visité, guidé par l’huissier. Nous avons fait l’expérience d’une vente pour laquelle le nom des propriétaires n’apparaissait nul part pour compliquer la visite des lieux, ensuite, la maison était occupée par toute la famille, sans aucune contrariété ni urgence à partir. Le jour de la vente, le bien a tout simplement été retiré des enchères pour cause de vis de procédures : un point précis n’avait pas été respecté par l’huissier qui devait repartir pour deux longues années de procédures afin de remettre le bien en vente, ce qui laissait le temps à la famille de trouver une solution ou bien de déménager vers un soleil plus beau. Pour les acquéreurs potentiels qui avait prix un avocat pour les représenter : les frais de base étaient perdus !…

Bref, il n’est pas réjouissant d’entrer dans ce genre de conflit ni de participer au malheur de personnes qui ont déjà beaucoup de problèmes.

Il existe néanmoins des cas de ventes aux enchères de biens immobiliers parfaitement claires et régulières et dans lesquelles vous n’aurez pas une famille à mettre à la rue : les ventes aux enchères immobilières suite à héritage (d’un commun accord entre les héritiers ou au contraire lorsque le notaire n’arrive pas à trouver une attente entre les différents légataires), les ventes aux enchères de locaux professionnels pour lesquels vous pouvez faire de bonnes affaires si de grands professionnels de l’immobilier ne vous font pas concurrence.

Frais, procédure, conditions morales, pesez tous les paramètres avant de vous lancez dans cette aventure qu’est une vente aux enchères immobilières.

NB : je vous annonce la création du blog être-rentier.fr dans lequel vous trouverez dorénavant tous les articles de Terre nouvelle concernant les finances, l’immobilier, la carrière, la gestion.


>> A LIRE AUSSI

achat immobilier : valeur vraie, négociation, notre expérience
immobilier en France : les prix multipliés par 4 en vingt ans
immobilier : valeur vraie des logements
crédits immobiliers : allongement de la durée des crédits pour accélérer l’augmentation du prix des biens immobiliers
immobilier : une valeur refuge
l’immobilier valorisé en tant que placement financier locatif
acheter un bien immobilier entre particuliers ou via une agence ?
à chaque vendeur de bien immobilier sa marge de négociation possible
valoriser un bien : l’emplacement, l’existant, les travaux, le revenu locatif potentiel
marché de l’immobilier au rythme des saisons
immobilier : attention aux maisons bricolées
immobilier : arrivée des maisons bon marché
la marge de négociation vis à vis des vendeurs : notre expérience.
combien d’offres pour aboutir à un achat immobilier : notre expérience
immobilier : fixer le prix de vente d’un bien immobilier
la maison idéale
coût d’un déménagement
immobilier : faire construire ou acheter dans l’ancien
home staging
immobilier : les documents nécessaires lors de la signature d’un bail de location
immobilier : modèle de calcul de rentabilité d’une location immobilière.

La maison idéale

LA MAISON IDEALE
Comment définir sa maison idéale : les critères à prendre en compte et ce qu’il ne faut pas oublier pour faire le bon choix avec parfois des surprises qui vous désarçonneront.

  • définir son mode de vie

Pour bien choisir sa maison ou son appartement, il convient d’être conscient de ce que l’on aime, de ce que l’on recherche dans la vie : inutile de croire qu’un célibataire endurci en déplacement permanent à l’étranger appréciera les mêmes logements qu’une famille avec trois enfants. Bref, sachons ce que nous aimons et faisons les choix en conséquence.

Une maison idéale

Une maison idéale

Il convient donc de définir au préalable son mode de vie : travail (à la maison, près de la maison, toujours en déplacement, en retraite,…), famille (où se situe votre famille dans vos priorités, comment se constitue votre famille,…), lieu de vie privilégié (centre ville, banlieue, campagne, montagne, mer), jardin et potager, animaux.
Cela semble évident, mais beaucoup de couples se retrouvent perdus avec deux enfants dans une vieille ferme à rénover loin des commodités, quasiment en apnée toute la semaine avec les horaires de boulot : les nounous qui trouvent que la maison est trop loin ou que les parents rentrent trop tard du travail car ils ont de la route, trop de route, les enfants qui grognent parce qu’ils ne voient plus leurs parents, la maîtresse qui pense que les devoirs ne sont pas faits de façon assez sérieuse. Bref, tout va mal. Alors, ces couples prennent souvent deux voix possibles : le divorce, terrible solution, ou le déménagement dans une petite villa ou un sympathique appartement, près des commerces, crèches, écoles et nounous, sans travaux autres que les tringles à rideaux à poser.
Vous l’aurez compris, le mode de vie influe de façon primordiale sur le choix de la maison. Même si un coup de cœur vous guiderait vers un bien atypique et fabuleux à vos yeux, soyez bien certain qu’il conviendra à votre quotidien et celui de vos proches. Si vous travaillez à la maison et que vos clients ne sont pas concentrés dans un lieu très précis, alors optez pour le cadre de vie qui fera grandir vos enfants dans le bonheur. Si vous optez pour une carrière reluisante et des sorties merveilleuses à l’opéra alliées à des repas entre amis dans de grands restaurants, choisissez un bel appartement sans voiture et louer le monospace dont vous aurez besoin pour vos rares escapades en pleine nature.
Notez que le mode de vie change au cours des années : célibataire, jeunes mariés, couple avec enfants, retraités, personnes âgées dépendantes. Nous évoluons et notre maison avec nous. C’est pourquoi grand nombre d’entre nous déménagent régulièrement.

  • la maison de famille

Il existe un cas spécifique : le cas de la maison que l’on veut pour la vie entière, dans laquelle on souhaite passer nos vieux jours, dans laquelle on veut voir jouer nos enfants et nos petits enfants, avec des chambres, des jeux, une belle cuisine pour concocter de merveilleux petits plats à ceux qu’on aime, avec un grand salon pour discuter au coin du feu. Bref, c’est la maison de famille rêvée, celle que vos enfants voudront conserver, celle dans laquelle vous aurez fait des travaux onéreux (plus que dans une maison standard à revendre un jour ou l’autre). Cette maison de famille ne se choisit pas par hasard. Son lieu d’implantation est encore plus important que pour une simple maison à vivre dans laquelle un foyer demeure en moyenne huit années (les maisons et appartement se vendent en effet en moyenne tous les huit ans). Ces belles résidences changent bien moins souvent de main : elles demeurent dans les familles comme des bijoux précieux. Elles sont aimées, choyées, mais coûtent aussi très cher. Valider bien votre capacité financière avant de vous lancez dans cette aventure, soyez certains de l’implantation, laissez vous gagner par le fameux coup de cœur et soignez tout particulièrement les travaux et aménagements car ils demeureront longtemps auprès de vous.

  • c’est la maison qui nous choisit et non l’inverse

Vous l’aurez deviné, grand nombre des personnes qui nous entourent mon mari et moi travaillent dans l’immobilier. Un pépé de notre entourage, marchand de biens ayant bien tenu sa barque, répétait à la façon d’un light motive que « à chaque bien il correspond UN acheteur ». Nous avons effectivement vérifié à de nombreuses reprises ce théorème : attention pour le vendeur de ne pas laisser passer l’acquéreur du bien mis en vente, et pour l’acheteur en question : c’est une sorte de magie qui s’opère.
En effet, nous ne choisissons pas notre maison (ou notre appartement), mas c’est elle qui nous choisit, c’est elle qui agit en nous charmant. La maison est actrice, nous sommes spectateurs. Nous nous contentons de nous laisser plus ou moins séduire, selon notre humeur, le temps qu’il fait, nos soucis du moment (ne pas visiter un bien immobilier un jour où tout va mal).
Lorsque vous visiterez le bien qui vous convient, la maison qui vous a choisi, vous le saurez. Alors, vous voudrez ce bien et vous l’obtiendrez, pour faire un bout de chemin de vie ensemble.

Style de vie, appartement pour un temps ou maison pour toujours, nous devons faire des choix pour nous construire autant que se construira notre logement. Laissons nous guider aussi par notre coeur, car c’est à lui que parlera la maison de notre vie pour lui dire : « entre, tu es chez toi!… »

>> A LIRE AUSSI
achat immobilier : valeur vraie, négociation, notre expérience
immobilier en France : les prix multipliés par 4 en vingt ans
immobilier : valeur vraie des logements
crédits immobiliers : allongement de la durée des crédits pour accélérer l’augmentation du prix des biens immobiliers
immobilier : une valeur refuge
l’immobilier valorisé en tant que placement financier locatif
acheter un bien immobilier entre particuliers ou via une agence ?
à chaque vendeur de bien immobilier sa marge de négociation possible
valoriser un bien : l’emplacement, l’existant, les travaux, le revenu locatif potentiel
marché de l’immobilier au rythme des saisons
immobilier : attention aux maisons bricolées
immobilier : arrivée des maisons bon marché
la marge de négociation vis à vis des vendeurs : notre expérience.
combien d’offres pour aboutir à un achat immobilier : notre expérience
immobilier : fixer le prix de vente d’un bien immobilier
coût d’un déménagement
immobilier : vente aux enchères immobilières
immobilier : faire construire ou acheter dans l’ancien
home staging
immobilier : les documents nécessaires lors de la signature d’un bail de location
immobilier : modèle de calcul de rentabilité d’une location immobilière.